Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



« Toi, moi, les autres » de Audrey Estrougo

 Toi, moi, les autres

1 étoiles

Gab a une vie rangée : une fiancée, un mariage en préparation, une famille aisée. Leïla ne s’autorise pas à vivre la sienne : des études de droit, un petit frère turbulent, une maman partie trop tôt… Alors lorsque Gab renverse le petit frère de Leïla, c’est le choc des mondes et le début d’une grande histoire d’amour qui va se heurter violemment à la réalité. Tina, la plus proche confidente de Leïla est sans papiers, sous la menace d’une reconduite à la frontière et se fait arrêter. Alors que le monde de Leïla s’effondre, Gab est prêt à tout pour elle, même à s’opposer à son père, préfet de police. Et qui a dit que rien n’était impossible tant qu’on a de l’amour ?… La comédie est un genre très courant pour traiter du racisme en France ( « Il reste du jambon? », « Neuilly sa mère » par exemple) mais la comédie musicale beaucoup moins. Aux USA nous avons eu droit au très bon « Hairspray » en 2007 avec un vrai univers, une vraie dynamique et du côté Francais, « Agathe Cléry » qui fut un echec critique. C’est dire que d’avoir eu l’ambition de vouloir faire une comédie musicale, à la française, c’est-à-dire, comme on ne sait pas trop faire (par rapport à nos amis Americains) était plutôt casse gueule. Dans « Toi, moi, les autres », il est vrai que ça ne vole pas haut, c’est décousu et la scénario est vraiment nunuche pour donner un pretexte afin de dénoncer nos problèmes actuelles (Pour cette part, c’est assez réussi). Il est toujours très interressant, comme pour Mamma Mia ! de voir comment des chansons connus ont étés inserrés dans un film. En plus, nos acteurs chantent très bien et c’est une joie de retrouver Leila Bekhti après « Tout ce qui brille » et le jeune Benjamin Siksou qui signe son premier grand rôle principal. En bref, « Toi, moi, les autres » est assez décevant mais dégage tout de même une très bonne énergie.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Burlesque » de Steven Antin

Burlesque

3 étoiles(7.0/10)

Une jeune femme ambitieuse, dotée d’une voix superbe trouve l’amour et la gloire dans un club néo-burlesque à Los Angeles tenu par Tess… Le synopsis est court, le scénario pas très recherché mais quelle belle mise en scène ! Quel beau spectacle ! Certes il n’est pas un chef d’oeuvre, mais « Nine », sorti en Mars, qui est très mauvais pour ma part, le fait passer pour un chef d’oeuvre. Dans « Nine », autre comédie musicale majeure cette année, dans le même style, il n’y avait aucun rythme; ici et pendant deux heures, les légertés du scénario sont remplacés et excusés par des numeros majestueux, complexes et magnifiques. On entre dans un très bel univers; celui du cabaret et même si la morale est donnée très facilement (tout donner pour pouvoir vivre ses rêves) le film est un veritable show du début à la fin; le montage très bon, la photographie excellente et ça fait énormément de bien de voir Cher et Christina Aguilera, deux célébrités qui se font rares sur grand écran, se partager l’affiche. En bref, en 2009 on attendait « Nine » comme étant LA comédie musicale de l’année, mais ce sera finalement « Burlesque » qu’on retiendra, de très loin.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Chantons sous la pluie » de Stanley Donen et Gene Kelly

Chantons sous la pluie

4 étoiles(9.1/10)

Don Lockwood et Lina Lemont sont le couple star du moment à Hollywood. Mais lorsque le parlant arrive, la voix de crécelle de Lina menace la carrière du duo… »Chantons sous la pluie » : un très grand classique du genre musical et du cinéma americain des années 50. Un film au charme fou, sur des airs connus de tous, qui, à chaque fois nous font ressentir la même chose, un comique très travaillé et très efficace pour le coup. C’est une oeuvre qui relate du passage du cinéma en noir et blanc au cinéma en couleurs, ainsi que de la célébrité. C’est un film en avance sur son temps, coloré, rythmè, rempli de bonheur, à voir absolument.

.
 

« Sexy Dance 3D » de Jon Chu

Sexy Dance 3D

2 étoiles (5.0/10)

Fraîchement diplômé de la prestigieuse Université de New York, Moose fait équipe avec une bande de loyaux street dancers et, parmi eux, Luke et Natalie. Ensemble ils vont se mesurer aux meilleurs break dancers du monde au cours d’un affrontement dont l’issue changera leur destin à tout jamais. Après « StreetDance 3D » du côté British, voici le premier film musical Americain en 3D : « Sexy Dance 3 - The Battle ». Bon, sans blague, il faut vraiment souligner que le scénario est vu et revu mille fois, que la 3D est sympa mais sans plus, que certains acteurs sont mauvais (Luke et Natalie sauvent le tout). Mais alors pourquoi une note comme celle-ci ? Tout simplement pour ses idées de mise en scéne et ses chorégraphies à tomber par terre. En effet, le film reste soigné, et on en prend pleins les yeux pendant un peu moins de deux heures. Ceci arrivant à nous faire faire l’impasse sur les grosses faiblesses scénaristique et à ce niveau, le manque d’imagination considérable. Celui-ci est plus soigné que « StreetDance 3D » sorti en mai dernier mais il n’est pas plus dynamique, en revanche. En bref, « Sexy Dance 3D » est regardable pour ses tableaux musicaux impressionnant et magnifique à défaut d’avoir une histoire pas du tout originale.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Street Dance 3D » de Max Giwa et Dania Pasquini

StreetDance 3D

2 étoiles (6.1/10)

Alors que Carly et son groupe de street dance viennent de se qualifier pour la finale des championnats anglais, le départ de Jay, son partenaire et petit ami, remet tout en cause. Même si la jeune fille s’efforce d’y croire encore, les chances sont compromises, d’autant que le sort s’acharne jusqu’à leur faire perdre leur salle de répétition. C’est alors qu’Helena, une prof de danse classique impressionnée par l’énergie de Carly et de son groupe, leur propose un marché : ils pourront répéter dans le luxueux studio de danse de l’Académie de Ballet si Carly accepte de partager sa passion et son travail avec ses élèves avant qu’ils n’auditionnent pour entrer au Royal Ballet. Entre les deux univers, le choc est violent. Le plus pur des académismes et l’école de la rue ne font pas bon ménage. Pourtant, au-delà des préjugés et des cultures, les spectaculaires aptitudes des street dancers vont peu à peu forcer le respect. Pendant que Carly et Tomas, un séduisant danseur de ballet, se rapprochent, les deux groupes tentent d’affronter ensemble la finale et les auditions qui se profilent…Premier film de danse en 3D, c’est la que la force de ce long-métrage se puise, ainsi que le montage incroyable et des choregraphies impressionnantes. C’est un film sur-vitaminé ou les musiques et les danses s’enchaînent sans laisser de temps morts à défaut de laisser un scénario beaucoup trop previsible et le plus simpliste qui puisse exister. Mais c’est pardonné, l’energie communicative du film nous fera passer un moment agreable. Pour revenir la 3D, au contraire du dernier film de Tim Burton, elle est très efficace notamment pendant les scènes de danses. Sinon on se croirait vraiment dans la serie televisée « Un Dos Tres » mais le charme opère et le film est une bonne petite surprise qui nous en fais connaître un peu plus sur cette passion qu’est la Street Dance. En bref, « Street Dance 3D » brille par son dynamisme, sa bande originale excellente au contraire d’avoir un scénario vraiment plat.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Jonas Brothers : le concert événement 3D » de Bruce Hendricks

le concert événement 3D

(2.6/10)

Le groupe pop Les Jonas Brothers, formé des trois frères, interprète ses chansons sur scène en trois dimensions dans un film documentaire très énergique de Walt Disney Pictures qui mélange des chansons de leur tournée « Burning Up », des apparitions d’invitées comme Demi Lovato et Taylor Swift, des séquences filmées en arrière-scène, des moments cocasses, des chansons inédites et des foules d’admiratrices. En tout cas, c’est ce que dit le synopsis. D’ailleurs, pour les « foules d’admiratrices » on ne voit que ça (à en croire que les Jonas Brothers sont le phénomène que tient Disney et qui est fier de le montrer au monde) . Durant 1h20, ça crie dans tous les sens, on a le droit a des plans de plus en plus énervants sur des fans hysteriques en pleures, prêtes à s’évanouir quand on ne voit pas les trois frères faire leur show sur scène qui a, par ailleurs, aucune profondeur. Il n y a pas de mise en scène propre à un concert (sauf peut-être le début) et les musiques s’enchaînent (et se ressemblent toutes) alternant mouvements de foules et des parties scènarisés pour tenter d’aèrer un peu le tout mais c’est raté, aucune magie opère (les dix premières minutes du film sont complètement inutiles), c’est un comble pour Disney qui ne s’est apparemment pas trop embêté à faire quelque chose de sympa, juste ça, l’ennui arrive très vite mais enfin ça ravira tout de même les fans qui seraient même heureux de voir un documentaire sur les frères en train de faire du jardinage un dimanche après-midi. Seules les apparitions, et courtes, de Taylor Swift et Demi Lovato donnent un peu de fraîcheur à ce concert sans saveur. En bref, par ce concert, Disney ne s’embête pas trop et réussi son coup marketing en filmant en « 3D » bien évidemment, les JB sur scène, sans aucune moindre recherche, de quoi juste combler et emballer les fans encore pour un petit moment.

.
 

« Bus Palladium » de Christopher Thompson

Bus Palladium

2 étoiles (5.4/10)

Lucas, Manu, Philippe, Jacob et Mario s’aiment depuis l’enfance. Ils ont du talent et de l’espoir. Ils rêvent de musique et de gloire. Leur groupe de rock, Lust, connaît un succès grandissant, mais les aspirations de chacun rendent incertain leur avenir commun. Avec ce premier long métrage, Christopher Thompson entre dans l’univers du rock français des années 80-90 avec aisance et nous offre une belle histoire d’amitié, d’amour, qui mèle musique, l’envie de reussir, de se demarquer mais aussi les problèmes que rencontrent ce jeune groupe. Il y a de belles images, de belles idées mais le scénario reste légerement plat et l’on s’ennuie une bonne partie du film. Ce qui est, je trouve, dommage du fait que le reste, l’univers, soit impeccable. En bref, « Bus Palladium » est un film simple mais jouissif et plutôt bien réalisé montrant le « combat » de cinq amis qui ne rêvent que de toucher les étoiles.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Nine » de Rob Marshall

1 étoiles(4.5/10)

Un casting très chic et très feminin pour une comédie musicale très envoutante grâce à une histoire forte et des tableaux musicaux hors normes…voilà ce que l’on attendait du nouveau long métrage de Rob Marshall qui ne remplit pas du tout ce contrat. Je trouve cela dommage d’éprouver un ennui mortel au bout de 30 minutes alors que c’était un film que j’attendais avec impatience. Je m’explique : le début du film est pourtant bon (comme les dix dernières minutes et le générique de fin) et laisse envisager une bonne suite seulement voilà on assiste peu à peu au naufrage de « Nine ». Les numeraux musicaux s’enchainent et manquent de profondeur (du moins la plupart), les musiques donnent envie de vomir (pas toutes quand même), notamment les paroles. Les acteurs sont très bons, c’est sur, surtout notre Marion Cotillard et l’acteur principal Daniel Day Lewis mais leur personnage sont absents, pas assez exploités. L’histoire…se résume en deux phrases : Un réalisateur à succés a dix jours pour écrire un nouveau film mais il manque affreusement d’inspiration et va essayer de la trouver grâce à toutes ses femmes qui l’entourent. Et la plupart du temps on est dans l’imagination de ce personnage qui cherche ses idées mais qui patauge, et ca ne bouge pas tout au long du film. Un point positif tout de même (et encore…) qui concerne l’aspect esthètique, ce sont les décors, le glamour, les jeux de lumières et l’ambiance Italienne qui régne tout de même bien. A se demander tout de même si le film n’a pas été fait juste pour rapporter du fric grâce à son casting de rêve… En bref, « Nine » est une grosse déception, une comédie musicale presque raté portée par des acteurs bons mais trop absents.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

Navigation


news et infos sur la star s... |
>> Twilight |
SPIRALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tous au ciné
| twilightsagaforyou
| twilight l'amour d'une saga!