Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



« Ensemble, nous allons vivre une très, très grande histoire d’amour » de Pascal Thomas

Ensemble, nous allons vivre une très, très grande histoire d'amour...

0  (2.9/10)

Entre Dorothée et Nicolas, c’est le coup de foudre. Ensemble, ils vont vivre une très, très grande histoire d’amour… Ils en sont sûrs, certains. Mais la vie s’ingénie toujours à contrarier les meilleures résolutions, le plus parfait des scénarios et rien ne va se passer comme prévu. Vous me direz que ce genre de scénario a été déjà traité des milliers de fois au cinéma : c’est vrai, mais ici c’est différent. Tout est en décalage, on se trouve impregné dans un cinema burlesque mais intelligent ou tout fonctionne correctement même si Pascal Thomas n’hesite pas à se lacher dans la mise en scène et en faire trop sur certains plans; mais tout cela fait parti du jeu et des objectifs pour plaire au spectateur. La première partie du film est très soignée, belle ou on se laisse porter par la rencontre des deux personnages principaux en pleine campagne très bien interprêtés par Julien Doré, pour son premier rôle au cinéma, et Marina Hands, tout aussi parfaite. On notera l’incroyable jeu de Guillaume Gallienne qui nous fait sourire à plusieures reprises. Malheureusement le long metrage sombre peu à peu et le scénario devient moins « cool » et nous enerve même lorsque l’action se passe à Paris ou peut l’on se dire qu’il fallait finir d’ecrire le scénario la veille du début du tournage, m’enfin. En bref, « Ensemble, nous allons vivre une très, très grande histoire d’amour » est une comédie qui plait par son décalage mais qui souffre d’un scénario tombant peu à peu à plat tout le long du film.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Les invités de mon père » de Anne Le Ny

Les Invités de mon père

2 étoiles(5.5/10)

Lucien Paumelle est un medecin retraité et réputé pour son implication dans de nombreuses causes humanitaires. Son engagement le conduit jusqu’au mariage blanc avec une jeune femme moldave, Tatiana, pour lui éviter l’expulsion. Mais ses enfants, Babette et Arnaud, s’aperçoivent rapidement que le comportement de leur père n’a plus grand-chose à voir avec les principes qu’il a toujours prônés et ce sont toutes les relations familiales qui vont être à redéfinir… Après le réussi « Ceux qui restent » en 2007, Anne Le Ny signe ce film plein d’engagements qui demande une remise en question du spectateur sur certains points comme l’immigration, les sans papiers, le racisme par exemple.  Malgrè des longueurs et certains moments ou l’histoire a du mal à avancer, on suit avec plaisir le destin de cette famille qui se casse peu à peu et surtout grâce aux acteurs et leurs performances excellentes : je pense specialement à Fabrice Luchini ou Michel Aumont sans oublier Karin Viard dans un rôle qui lui va comme un gant. En bref, « Les invités de mon père » est un long métrage engagé porté par des acteurs fabuleux mais souffrant d’un scenario parfois sans aucune surprise.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« L’arnacoeur » de Pascal Chaumeil

L'Arnacoeur

3 étoiles(7.2/10)

Votre fille sort avec un sale type ? Votre soeur s’est enlisée dans une relation passionnelle destructrice ? Aujourd’hui, il existe une solution radicale, elle s’appelle Alex. Son métier : briseur de couple professionnel. Sa méthode : la séduction. Sa mission : transformer n’importe quel petit ami en ex. Sa prochaine cible : Juliette Van Der Beck, une jeune heritière qui va se marier dans tout juste dix jours. En se faisant passé pour son garde du corps engagé par son père pour la protéger jusqu’au jour fatidique, Alex doit tout faire pour qu’elle annule la cérémonie pendant son séjour sur la côte d’Azur pour les préparations. Il va alors mettre les petits plats dans les grands grâce à son équipe de choc : sa soeur et son mari joués par Julie Ferrier et François Damiens, tout deux extrêmement drôles. Pascal Chaumeil nous envoie pendant 1h45 sous le soleil de Monaco ou l’on ne peut que tomber sous le charme de Vanessa Paradis, qui fait un retour remarquable au cinéma ainsi que Romain Duris dans un rôle inhabituel dont il se sort avec les honneurs. A la façon d’une comédie romantique americaine, les deux héros sont très attachants et on n’attend qu’une chose : qu’ils s’embrassent (cf la scène de la danse sur « Dirty Dancing »). Mais ce n’est pas si facile d’autant plus que la belle se ment à elle même…ils se tournent à côté et Alex va se trouver pris dans son propre piège; c’est là toute l’originalité du scénario qui pourtant un peu de mal à demarrer. Ensuite, il n’y a pas de temps morts, le film enchaîne assez bien humour, émotions, amour…Le film peut faire penser à « Prête-moi ta main » (même scénariste) ou encore « Quatre Etoiles » avec José Garcia et Isabelle Carré. En bref, « L’arnacoeur » est un premier film pour Pascal Chaumeil assez reussi, original, frais, ou l’on rigole beaucoup et ou l’on s’attache très vite aux personnages et tout cela sous le soleil du Sud de la France.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Tout ce qui brille » de Géraldine Nakache et Hervé Mimran

 Tout ce qui brille

3 étoiles(7.2/10)

Ely et Lila sont comme deux soeurs. Elles se connaissent depuis l’enfance, partagent tout et rêvent ensemble d’une autre vie. Elles vivent dans la même banlieue, à dix minutes de Paris. Aujourd’hui, Ely et Lila ne veulent plus être à dix minutes de leurs vies. De petites embrouilles en gros mensonges, elles vont tout faire pour essayer de pénétrer un monde qui n’est pas le leur où tout leur semble possible. « Tout ce qui brille » c’est d’abord un très beau film sur l’amitié grâce à un duo d’actrice magnifique (Géraldine Nakache et Leila Bekhti), frais qui montre cette relation au plus beau jour comme au plus mauvais, cette histoire forte en complicité avec notamment des délires communs qu’elles partagent etc. peut même nous faire allusion à une veritable histoire d’amour. C’est ici que se trouve le charme du film, par la beauté du jeu des actrices. C’est très drôle, aussi assez émouvant par moments (on ne veut pas que ces deux meilleurs amis se séparent même qu’un instant) et le film nous parle aussi du rêve qu’elles partagent, celui de quitter la periphérie, la banlieue pour trainer dans les quartiers chics de Paris, frequenter les plus belles boites de nuits, se faire plaisir dans des magasins de luxe etc. Les personnages secondaires sont simples mais assez efficaces (cf Audrey Lamy ou encore Virginie Ledoyen). Cependant, on peut peut-être reprocher au film une histoire qui traîne un peu vers le milieu. En bref, « Tout ce qui brille » est une comédie pétillante qui sort de l’ordinaire grâce a ses actrices de charmes et des répliques assez tordantes.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Thelma, Louise et Chantal » de Benoît Pétré

2 étoiles (6.2/10)

Après le décevant « Foon » il y a déjà cinq années, Benoît Pétré revient derrière la caméra avec « Thelma, Louise et Chantal » mettant en scène le voyage de trois quinquagénaires à travers la France le temps d’un week-end pour se rendre au mariage de Phillipe, à la Rochelle, qui est leur même ex à toutes les trois. Il est vrai qu’habituellement, au niveau scénaristique, les road-movies se ressemblent beaucoup (la panne perdue au milieu de nulle part par exemple), comme c’est d’ailleurs le cas ici, mais toute l’originalité de ce film ce fait grâce aux actrices et aux répliques, aux situations souvent cocasses. On a la joie de retrouver une Jane Birkin craquante mais coincée, Caroline Cellier en femme heureuse, fraiche, libre, vivant vingt ans de moins que son âge et Catherine Jacob en dépressive à cause de son absence d’amour et la mort récente de son chien (Aussi). C’est alors que l’on assiste à un cocktail frais et leger de révélations, d’amitié, d’humour grâce a des répliques tordantes souvent lancées par Caroline Cellier et un trio d’actrices qui marche du tonnerre. De plus, la bande originale du film est savoureuse (notamment le génerique de début qui est très original), tout comme les apparitions des guest-stars tout au long et des plans qui sont magnifiques. En bref, même si le scénario peut paraître banal, « Thelma, Louise et Chantal » est le remède parfait contre la morosité en nous livrant beaucoup de rires, des scènes plus profondes porté par un casting qui excelle.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Coursier » de Hervé Renoh

1 étoiles(4.3/10)

Sam est coursier, il traverse Paris toute la journée à bord de sa mobylette et attend avec impatience sa prime que son patron ne veut pas lui donner. Or, le jour du mariage de la soeur à Nadia, sa copine, son patron l’appelle pour une nouvelle mission qui aurait du durer pas moins de 10 minutes et qui lui prendra en fait toute la journée et qui sera un véritable enfer pour lui. C’est alors que l’on assiste à un film sympathique dans son genre (comedie pour ados) avec une bonne dose d’action mais légèrement prise de tête au bout d’un moment. Aussi, ce film signe le retour de Mickael Youn au cinéma qui se démarque tout de même de ses précedents rôles dans « Incontrôlable » ou encore « Les 11 commandements ». « Coursier » se situe juste au dessus et on peut être agréablement surpris au vue des attentes. Il faut dire que le scénario, pourtant pas très consistant, n’a pas la faiblesse de laisser le spectateur sur sa faim au terme de la projection. En bref, « Coursier » n’est pas le film le plus intelligent de l’année c’est sur mais c ‘est une bonne petite comédie d’action à voir entre potes (ou pas) en se gavant bien de pop corn.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Pièce Montée » de Denys Granier-Deferre

1 étoiles(3.5/10)

Bérengère et Vincent se marient dans le respect des traditions bourgeoises. Journée joyeuse pour certains, douloureuse pour d’autres, en tous les cas déterminante et inoubliable pour tous. Voilà le pitch de cette  »Pièce Montée » qui n’a malheureusement pas beaucoup de saveurs. Alors que Bérengère attendait ce jour avec impatience, que ce soit le plus beau jour de sa vie, tout va s’effondrer à commencer par la cérémonie de mariage à l’église très drôle par ce curé joué par Jean Pierre Marielle qui trouve plus que cela ennuyeux de devoir marier devant dieu deux jeunes accompagné de toute leur familles bourgeoises et leur caprices. Par un événement qui va le perturber il va faire foirer la cérémonie et alors là, la journée est foutue et s’enchainent des réglements de comptes, des retrouvailles, des quiproquos lègers, des affrontements, des secrets de familles, des moqueries et tout ce qui va avec. Ca aurait pu le faire et on aurait assister à une comédie savourante et efficace. Mais là, on ne rigole pas franchement, ou très peu, l’histoire est vite baclée à mon gout et les personnages ne sont pas très bien approfondies et trop caricaturaux (sauf peut-être le curé et la mamie) et on tombe vite dans les clichés. En bref, « Pièce montée » est une comédie légère mais trop inégal pour satisfaire amplement le spectateur.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Protéger et servir » de Eric Lavaine

 0  (0.7/10)

En avril 2009, Eric Lavaine sortait « Incognito », une comédie fort sympathique avec Franck Dubosc et Bénabar. A peine 10 mois plus tard, le voilà déjà de retour avec « Protéger et servir », ou l’on pouvait s’attendre à une comédie bien ficelé grâce au duo (de choc?) Kad Merad et Clovis Cornillac. Mais non, et la bande annonce le souligne rien qu’à elle, le film à l’air d’un gros nanard français, et le film est un gros nanard français. Dès le génèrique de début et les premières scénes, on crait le pire et on éspère, du fond du coeur, que ça va s’arranger. Mais pas du tout, et au contraire, tout s’accentue encore au pire, mettant même, à cause de gags à deux francs, le spectateur mal à l’aise qui ne peut que se demander qu’elle a été sa motivation en venant le voir. Certes il arrive de sourire mais le film devient vite très lourd, à cause de son envie ratée de faire sourire mais aussi par son scénario lourdingue (Deux flics qui se connaissent depuis l’enfance qui risquent d’être mutés à deux endroits différents et qui doivent, pour ne pas être separés, déjoué des attaques terroristes). La réalisation est ratée, les images sales, et les acteurs, pourtant bons, se ridiculisent énormément dans ce film (On gardera juste le côté, j’avoue, sympa de Clovis Cornillac en radin). A se demander vraiment pourquoi avoir accepter un tel projet. En ce qui concerne Kad Merad, rien d’étonnant car habitué au comédies françaises, la plupart du temps, sans saveurs, mais pour Clovis Cornillac et surtout Carole Bouquet j’en reste encore très étonné. En bref,  »Protéger et servir » est une comédie  très déçevante à oublier le plus vite possible. L’un des films les plus mauvais jamais vu pour ma part.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Ensemble c’est trop » de Lea Fazer

  1 étoiles(3/10)

« Ensemble c’est trop » c’est l’histoire d’une famille au bord…de l’explosion. Après « Notre Univers Impitoyable », Léa Fazer revient avec cette comédie assez…énervante (c’est un peu le but non?). En effet, le film débute fort avec la trouvaille par Marie-France, joué par Nathalie Baye, d’une culotte dans les poches de son mari, Henry, interprêté par Pierre Arditi, et ce, en plein repas de famille. Marie-France décide alors d’aller logé chez son fils (Jocelyn Quivrin), qui est en couple (avec la pétillante Aissa Maiga), quelques temps. Mais sa déprime va agaçé le couple qui va se trouver au bord de la rupture. De plus, elle aimerait pardonner à son mari parce qu’elle l’aime toujours même si elle dit à tout le monde le contraire. Mais lorsqu’elle le retrouve, et que Clémentine et Sébastien sont heureux de pouvoir enfin se retrouver tranquilles chez eux, Marie-France apprend, et c’est la cerise sur le gateau, ou la goutte d’eau qui fait déborder le vase, que la maîtresse d’Henry est…enceinte. Ouf, j’ai enfin fini, on pourrait s’y perdre. Tout comme ce que je viens de vous dire juste au dessus, le film est veritablement une prise de tête pour nous, chers spectateurs souhaitant juste se détendre le temps d’une séance de cinéma. On sourit par moments mais le film reste très brouillon et aurait plus merité sa place à la télévision et non au cinéma. A noter, tout de même, la dernière performance de Jocelyn Quivrin, talentueux acteur au grand coeur dans ce film. En bref, Léa Fazer signe un nouveau film drôle parfois mais brouillon, qui part légèrement dans tous les sens, et qui peut vraiment énerver tellement ses situations peuvent s’enchaîner et ne pas être probable. C’est vraiment trop !

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Le Mac » de Pascal Bourdiaux

 2 étoiles (5.3/10)

« Le Mac » raconte l’histoire d’un banquier très sage, Gilbert Chapelle, qui apprend un beau jour qu’il a un frère jumeau, et qui est, un mac. De plus, des flics ne tarderont pas à venir le trouver et lui proposer (imposer) un deal : 20 ans de prison ou se mettre dans la peau de son frère pendant un mois. Voilà le point de départ du film. C’est drôle, au départ, on prend plaisir à suivre cette comédie, qui, malheureusement pour le spectateur, va vite sombrer dans l’ennui. Après des échecs au box-office (cf « Sa majesté Minor »), José Garcia revient en force, tout de même, en prenant la tête de ces deux personnages complètement opposés, ou il excelle. En bref, « Le Mac » est une comédie qui aurait pu être reussie mais qui est sauvée par le jeu d’acteur remarquable de José Garcia.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 
1234

Navigation


news et infos sur la star s... |
>> Twilight |
SPIRALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tous au ciné
| twilightsagaforyou
| twilight l'amour d'une saga!