Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



  • Accueil
  • > Blockbusters/ Gros films.

« Tron l’héritage » de Joseph Kosinski

Tron l'héritage

2 étoiles

Sam Flynn, 27 ans, est le fils expert en technologie de Kevin Flynn. Cherchant à percer le mystère de la disparition de son père, il se retrouve aspiré dans ce même monde de programmes redoutables et de jeux mortels où vit son père depuis 25 ans. Avec la fidèle confidente de Kevin, père et fils s’engagent dans un voyage où la mort guette, à travers un cyber univers époustouflant visuellement, devenu plus avancé technologiquement et plus dangereux que jamais…Après presque trente ans, l’annonce de la conception de la suite du « Tron » de 1982 résonnait comme un projet très ambitieux et risqué pour Disney. C’est en voyant celui-ci que l’on s’apercoit que le premier a mal vieillit; en effet, ici, l’esthetique du film est grandiose même si la 3D ne se ressent que partiellement. L’univers est incroyable, la bande son est parfaite, digne de Daft Punk qui donne beaucoup de caractère à ce film au scénario sans beaucoup de suspense et sans de grande originalité. Le film nous capte dès le début mais en laissera certains en chemin très vite, et c’est dommage, il y avait beaucoup de matière à travailler. « Tron l’héritage » n’en reste pas moins un bon divertissement, que l’on voit jamais, comme ce fut à l’époque pour la sortie de « Tron ».

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Seven » de David Fincher

Seven

3 étoiles(7.5/10)

Pour conclure sa carrière, l’inspecteur Somerset, vieux flic blasé, tombe à sept jours de la retraite sur un criminel peu ordinaire. John Doe, c’est ainsi que se fait appeler l’assassin, a decidé de nettoyer la societé des maux qui la rongent en commettant sept meurtres basés sur les sept pechés capitaux: la gourmandise, l’avarice, la paresse, l’orgueil, la luxure, l’envie et la colère. Comme dans la plupart de ses films, qui durent généralement bien plus de deux heures, David Fincher arrive a nous captiver sans nous abandonner avant la fin du générique de fin. C’est exactement le cas avec « Se7en », thriller au scénario interressant avec un travail fort sur l’enquête policière, la terreur du meurtrier en série, les sept péchés capitaux. La mise en scéne est parfaite; on a notamment des moments assez exceptionnels de poursuite ou bien les derniers moments du films, portés par deux grands acteurs déjà à l’époque de la sortie : Brad Pitt et Morgan Freeman. En bref, « Se7en » est un thriller policier très interressant, très prenant, admirablement bien réalisé.

.
 

« The Tourist » de Florian Henckel von Donnersmarck

The Tourist

0 (2.9/10)

Pour se remettre d’une rupture amoureuse, Frank, simple professeur de mathématiques, décide de faire un peu de tourisme en Europe. Dans le train qui l’emmène de Paris à Venise, une superbe femme, Élise, l’aborde et le séduit. Ce qui commence comme un coup de foudre dans une ville de rêve va vite se transformer en course-poursuite aussi énigmatique que dangereuse…Il y a quelques années sortait « Anthony Zimmer » avec Sophie Marceau et Yvan Attal; l’action se passait sur la côte d’Azur et le film était assez réussi (encore plus après la vue de ce remake) avec du suspens, de l’action, du charme. Comme pour « Le dîner de cons » ou autres, nos amis Americains font de plus en plus de remakes de films français avec, comme c’est le cas ici, généralement des budgets bien superieurs. Le budget de « The Tourist » atteint 100M$, mais pourquoi ? Il y a trois scènes d’actions, deux prises de vue globales sur Venise, des plans sur des Hotels ? Ah oui mais il y a Angelina Jolie et Johnny Depp au casting, voilà donc. D’ailleurs c’est le seul attout de ce film, Angie armée de charme et de beauté encore une fois et Johnny Depp, que l’on a le plaisir de retrouver, pour une fois qu’il n’est pas déguisé à la manière de Burton ou en pirate fou; bien que son personnage flotte complétement (aucune profondeur) et Angelina Jolie, aucune mysteriosité. Le scénario, de son côté, est vraiment raté, tout comme la réalisation (beaucoup de faux décors et des faux raccords). Il y a très peu de cascades et l’histoire, contrairement à l’original français, n’envoute pas et provoque vraiment de l’ennui chez le spectateur. On dirait un peu une suite à  »Salt », précédent film (très mauvais) avec Angélina Jolie, sorti cet été. En bref, comme beaucoup de remake, « The Tourist » se plante à tous les niveaux, et donne l’impression d’un film écrit en une semaine, tourné en dix jours et monté en deux semaines.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Le Monde de Narnia : Chapitre 3 – L’Odyssée du Passeur d’Aurore » de Michael Apted

L'Odyssée du Passeur d'aurore

2 étoiles (5.9/10)

Happés à l’intérieur d’un intriguant tableau, Edmund et Lucy Pevensie, ainsi que leur détestable cousin Eustache, se retrouvent subitement projetés dans le royaume de Narnia, à bord d’un navire majestueux : le Passeur d’Aurore. Rejoignant Caspian, devenu roi, et l’intrépide souris guerrière Ripitchip, ils embarquent pour une périlleuse mission dont dépend le sort même de Narnia. A la recherche de sept seigneurs disparus, nos voyageurs entament un envoûtant périple vers les îles mystérieuses de l’Est, où ils ne manqueront pas de rencontrer tant de créatures magiques que de merveilles inimaginables. Mais ils devront surtout vaincre leurs peurs les plus profondes en affrontant de sinistres ennemis, tout en résistant à de terribles tentations auxquelles ils seront confrontés. Il est temps pour eux de faire preuve d’un courage légendaire au cours d’une odyssée qui les transformera à jamais et les emportera au bout du monde, où le grand Lion Aslan les attend. Qu’il est loin le temps ou je m’émerveillais devant Narnia 1…Ce Narnia 3, qui signe surement la fin de la saga vu son succés de plus en plus remis en question au niveau box office, reste un divertissement sympathique, regardable, comme les deux premiers; cela dit avec quelques longueurs mais une dernière demie-heure particulièremenet épique et bonne.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Le Monde de Narnia : Chapitre 2 – Le Prince Caspian » de Andrew Adamson

Chapitre 2 - Le Prince Caspian

2 étoiles (6.1/10)

Un an après les incroyables événements du Monde de Narnia – Chapitre 1, les nouveaux rois et reines de Narnia sont de retour dans ce royaume magique. Mais à Narnia, plus de 1000 années se sont écoulées. L’Age d’Or du royaume est depuis longtemps révolu, et ce n’est plus maintenant qu’une légende. Les animaux parlants et les créatures mythiques ont disparu, ils ne sont plus évoqués que comme les héros d’un folklore que l’on perpétue chez les Telmarins, une race d’humains dirigée par le maléfique roi Miraz, qui règne sans pitié sur Narnia. Même si l’on se souvient encore du nom d’Aslan dans la forêt, le puissant lion n’est pas revenu depuis un millier d’années. Les quatre enfants ont été rappelés à Narnia par le Prince Caspian, le jeune héritier du trône des Telmarins. Sa vie est en danger : son oncle Miraz cherche à l’éliminer afin que son propre fils nouveau-né puisse monter sur le trône à sa place. Avec l’aide du gentil Nain rouge, d’une courageuse souris parlante nommée Ripitchip, et du Nain noir aigri et revêche Nikabrik, les Narniens, menés par les puissants rois Peter et Caspian, s’engagent dans une formidable quête à la recherche d’Aslan, afin de sauver Narnia de la tyrannie de Miraz et de rendre sa gloire et sa magie au royaume….Attention : changement d’atmosphère. Dans ce second volet, une autre aventure, une autre partie de Narnia à découvrir mais beaucoup moins de magie bien que ce chapitre soit plus adulte et bien prenant sur la fin. Vous l’aurez compris, ce second chapitre reste interressant et divertissant (peut-être un peu long quand même?) mais il perd ce qui a fait une grande partie du charme du premier.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Le Monde de Narnia : Chapitre 01 – Le lion, la sorcière blanche et l’armoire magique » de Andrew Adamson

Chapitre 1 - Le lion, la sorcière blanche et l'armoire magique

2 étoiles (6.2/10)

Le Monde de Narnia : chapitre 1 conte la lutte entre le bien et le mal qui oppose le magnifique lion Aslan aux forces des ténèbres dans le monde magique de Narnia. Grâce à ses sombres pouvoirs, la Sorcière Blanche a plongé Narnia dans un hiver qui dure depuis un siècle, mais une prédiction révèle que quatre enfants aideront Aslan à rompre la malédiction. Lorsque Lucy, Susan, Edmund et Peter Pevensie, quatre frères et soeurs, découvrent ce monde enchanté en y pénétrant à travers une armoire, tout est en place pour une bataille de proportions épiques…De l’action, de la magie, du fantastique, du rêve, de l’évasion…Voilà ce que « Le monde de narnia » m’a fait ressentir en 2005 à sa vision au cinéma alors agé de 14 ans. Un très bon divertissement pour les jeunes.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Astérix et Obélix : mission Cléopâtre » de Alain Chabat

Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre

2 étoiles (6.5/10)

Cléopâtre, la reine d’Egypte, décide, pour défier l’Empereur romain Jules César, de construire en trois mois un palais somptueux en plein désert. Si elle y parvient, celui-ci devra concéder publiquement que le peuple égyptien est le plus grand de tous les peuples. Pour ce faire, Cléopâtre fait appel à Numérobis, un architecte d’avant-garde plein d’énergie. S’il réussit, elle le couvrira d’or. S’il échoue, elle le jettera aux crocodiles. Celui-ci, conscient du défi à relever, cherche de l’aide auprès de son vieil ami Panoramix. Le druide fait le voyage en Egypte avec Astérix et Obélix. De son côté, Amonbofis, l’architecte officiel de Cléopâtre, jaloux que la reine ait choisi Numérobis pour construire le palais, va tout mettre en oeuvre pour faire échouer son concurrent. Film français marquant le début des années 2000 au box office national, « Astérix et Obélix : mission Cléopâtre » a réalisé plus de 14 millions d’entrées. Et il faut dire que c’est une adaptation des aventures des gaulois et des égyptiens très porté sur la comédie, et c’est très réussi. Tellements de clins d’oeil, de jeux avec le temps, les personnages bref, tous les ingrédients sont réunis pour que ça prenne. C’est pourtant simple mais Chabat en fait un petit bijou ou il n’y a aucun temps mort. Un bon moment de détente au contraire de « Asterix aux jeux olympiques » en 2008 qui était plus énérvant et prétentieux qu’autre chose. En bref, « Astérix et Obélix : mission Cléopâtre » est une rare comédie à fonctionner à chaque vision, qui est l’un des rares films français (pour notre époque) à garder.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Harry Potter et les reliques de la mort – Partie 1″ de David Yates

Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1

2 étoiles (6.2/10)

Le pouvoir de Voldemort s’étend. Celui-ci contrôle maintenant le Ministère de la Magie et Poudlard. Harry, Ron et Hermione décident de terminer le travail commencé par Dumbledore, et de retrouver les derniers Horcruxes pour vaincre le Seigneur des Ténèbres. Mais il reste bien peu d’espoir aux trois sorciers, qui doivent réussir à tout prix. Il y a dix ans, « Harry Potter à l’école des sorciers », petit film (par rapport à aujourd’hui) adapté de roman, tout innocent sortait en salle et créa un engouement particulier que l’on a retrouvé ces dernieres années avec « Twilight » par exemple. Depuis, d’autres films sont venus complétés la saga, le public, toujours fidéle, à grandit avec ces personnages dont on prend toujours plaisir à retrouver. Au fur et à mesure que le public grandisse, les épisodes sont devenus de plus en plus sombres, obscures. En ce 24 Novembre 2010 sortait la dernière aventure du celébre sorcier et ses compagnons (la 7ème), qui a été adapté en deux parties au cinéma (la seconde qui sortira le 13 Juillet 2011) et qui mettent un point final à la saga d’une génération. Ce septième épisode baptisé « Les reliques de la mort » est rempli d’action, d’amitié, la menace plane et l’esprit du livre (du moins la première partie dont il s’agit) est très fidéle. On gagne en puissance, ces 2h25 ne sont pas une introduction à la seconde partie, le dénouement ou tout se passerait, au contraire, la coupe en deux est très justifiée; on ne s’ennuit pas et un vent de nostalgie passe pendant la séance. La dernière séquence est assez bouleversante nous donnant l’envie de voir la suite et fin sans attendre des mois. Tout ceci malgrè une réalisation parfois bancal du réalisateur, et on se rapproche d’une mise en scéne assez  »Twilightesque », pas forcément pour nous en déplaire cela dit. En bref, « Harry Potter et les reliques de la mort – Partie 1″ est le début de la fin qui s’annonce assez grandiose et riche en spectacle, à l’image de cette première partie.

Pour voir la bande annonce de la PARTIE 1, cliquez ici !

Pour voir la bande annonce et un APERCU DE LA PARTIE 2, cliquez ici !

.
 

« Le Royaume de Ga’Hoole – La légende des gardiens » de Zack Snyder

Le Royaume de Ga'Hoole - la légende des gardiens

3 étoiles(7.5/10)

Le film suit Soren, une jeune chouette fascinée par les histoires épiques que lui racontait son père sur les Gardiens de Ga’Hoole, une bande de mythiques guerriers ailés qui avait mené une grande bataille pour sauver la communauté des chouettes des Sangs Purs. Après « 300″ et « Watchmen » et en attendant « Sucker Punch » l’année prochaine, Zack Snyder est de retour, à l’animation cette fois-ci avec l’adaptation de 3 des 12 romans du royaume de Ga’hoole  sur grand écran. Et le résultat est vraiment très encourageant. Le scénario est assez simplet mais très efficace et complet pour un film s’adressant à un public jeune. L’esthetique du film est tout simplement magnifique, il n’y a rien à dire et la 3D est vraiment utilisé pour quelque chose. Le long-métrage accumule de très belles séquences d’actions par un montage très bien travaillé qui nous permet de s’évader un petit peu (et une très bonne BO). En bref, « Le Royaume de Ga’hoole-la légende des gardiens » est un film d’animation assez réussi scénaristiquement et parfait esthetiquement.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« The Island » de Michael Bay

The Island

4 étoiles(8.7/10)

D’ici quelques décennies… Lincoln Six-Echo et sa camarade Jordan Two-Delta font partie des centaines de Produits d’une immense colonie souterraine où la vie est étroitement surveillée et régie par des codes très stricts. Le seul espoir d’échapper à cet univers stérile est d’être sélectionné pour un transfert sur « l’Île ». A en croire les dirigeants de la colonie, l’Île serait le dernier territoire à avoir échappé à la catastrophe écologique qui ravagea notre planète quelques années auparavant et en rendit l’atmosphère à jamais irrespirable… Lincoln, comme la totalité de ses congénères, a longtemps cru à ce paradis. Mais depuis quelque temps, des cauchemars récurrents troublent ses nuits, et le jeune homme commence à s’interroger sur le sens de sa vie et les restrictions faites à sa liberté. Voilà un blockbuster intelligent qui pose de nombreuses questions au fur et à mesure de son déroulement. La première partie du film introduite par une sequence particulièrement parfaite, se trouve interressant dans la manière de voir cette vie coloniale dirigée, commandée, qui trompe et promet chaque soir un tirage à la loterie pour partir sur « l’ile » avec les nombreux espoirs et l’importance que ça peut avoir jusqu’à ce qu’on découvre peu à peu les dessous de cette organisation particulière. Il s’en suit une seconde partie qui enchaîne énormement (trop) d’action mais si on se prend au jeu, et de la manière dont le film est très bien monté, cette partie passera toute seule, jusqu’à retomber au final en apothéose; un final qui vous prend au coeur et peut émouvoir (peut-être aussi par sa BO?). On retrouve evidemment le style de Michael Bay notamment dans « Transformers » qu’il réalisa deux années plus tard, mais qui n’est pas aussi soigné dans la réalisation et la scénarisation, loin de la. Il s’agit de ce style explosif, ou dans les scénes d’actions, rien n’est laissé au hasard et rien n’est semblant et ou on retrouve des personnages en cavales. Ewan McGregor et Scarlett Johansson forment un duo exceptionnel et ultra crédible qui est aussi à l’origine de la grande réussite de ce film. En bref, « The Island » est un blockbuster particulier, intelligent, très réussi au niveau scénaristique et esthetique. A voir au moins une fois, au moins.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 
12345

Navigation


news et infos sur la star s... |
>> Twilight |
SPIRALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tous au ciné
| twilightsagaforyou
| twilight l'amour d'une saga!