Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



« Le discours d’un roi » de Tom Hooper

Le Discours d'un roi

4 étoiles

D’après l’histoire vraie et méconnue du père de l’actuelle Reine Elisabeth, qui va devenir, contraint et forcé, le Roi George VI (Colin Firth), suite à l’abdication de son frère Edouard VIII (Guy Pearce). D’apparence fragile, incapable de s’exprimer en public, considéré par certains comme inapte à la fonction, George VI tentera de surmonter son handicap grâce au soutien indéfectible de sa femme (Helena Bonham Carter) et d’affronter ses peurs avec l’aide d’un thérapeute du langage (Geoffrey Rush) aux méthodes peu conventionnelles. Il devra vaincre son bégaiement pour assumer pleinement son rôle, et faire de son empire le premier rempart contre l’Allemagne nazie. Déjà un grand succés au Etats-Unis, « The King’s speech » crée la surprise en France. Tom Hooper nous livre un film veritablement bouleversant; les interpretations de Geoffrey Rush, Helena Bonham Carten et surtout de Colin Firth méritent amplement les oscars. (On croise les doigts pour eux). Le scénario est parfait, la photographie, magnifique. C’est un film remplit de beaucoup d’humanité, d’envie qu’il ne faut absolument pas rater. Tom Hooper et son équipe meritent les honneurs.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Black Swan » de Darren Aronofsky

Black Swan

 4 étoiles(8.6/10)

Rivalités dans la troupe du New York City Ballet. Nina est prête à tout pour obtenir le rôle principal du Lac des cygnes que dirige l’ambigu Thomas. Mais elle se trouve bientôt confrontée à la belle et sensuelle nouvelle recrue, Lily…Après une séquence d’introduction absolument magnifique visuellement, pleine de grâce, qui donne le ton au reste du film, l’intrigue va pouvoir vite se mettre en place pour au fur et à mesure, accentuer la tension sur le personnage, les troubles pour un final tout aussi parfait que nos nerfs sont à blocs; chose que l’on retrouvait biensur dans « Requiem for a dream ». On s’interresse énormément au personnage de Nina, merveilleusement interprêtée par Natalie Portman, une vraie prestation à Oscar; un personnage qui va se troubler petit à petit et que le spectateur découvrira, sans que le réalisateur en fasse trop de côté là, pour remarquer ceci; bien au contraire. En bref, « Black Swan » est un film magnifique : scénario original, mise en scéne grinçante et tremblante, une photographie des plus belles et une actrice principale touchante, vraie et incroyable.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Copie conforme » de Abbas Kiarostami

Copie conforme

2 étoiles (6.6/10)

James, un écrivain quinquagénaire anglo-saxon, donne en Italie, à l’occasion de la sortie de son dernier livre, une conférence ayant pour thème les relations étroites entre l’original et la copie dans l’art. Il rencontre une jeune femme d’origine française, galeriste. Ils partent ensemble pour quelques heures à San Gimignano, petit village près de Florence. Comment distinguer l’original de la copie, la réalité de la fiction ? Présenté à Cannes en 2010, ce nouveau Kiarostami est à l’origine de beaucoup de curiosité et d’une manière de concevoir un film diffèrent, à l’apparence simple mais qui résulte d’un vrai travail scénaristique et de mise en scène. Deux interprétations majeurs ressortent à sa vision : Soit les deux personnages sont en couple depuis 15 ans et ils jouait un rôle pendant la première partie…ou alors ils ne se connaissent pas, se rencontrent et font comme ci ils étaient un couple dans la seconde partie. Quelle est la bonne interprétation ? Et la fausse ? On ne veut pas forcement le savoir, c’est ce qui est étrange, très maitrisé et le charme du film; chacun peut en penser ce qu’il veut. Tout cela grâce à un travail approfondi dans les dialogues, dans les jeux d’acteurs (Juliette Binoche est formidable) et dans l’esthétique du film : la photographie est magnifique. En bref, malgrè qu’il puisse parfois paraître un peu long, « Copie conforme » est une oeuvre à part, à voir pour sa beauté, ses acteurs et sa maîtrise total du sujet qui sème le trouble et permet plusieurs interprétations.

Pour voir un extrait du film, cliquez ici !

.
 

« La Plage » de Danny Boyle

2 étoiles (6.8/10)

Richard, jeune Américain, amateur de sensations inédites a choisi l’Asie comme terrain d’élection, dans l’espoir d’y vivre des aventures fortes et exaltantes. Dans un hôtel miteux de Bangkok boudé par les touristes, il fait la connaissance d’un couple de Francais, Françoise et Etienne. Dans la nuit, un homme au regard halluciné fait irruption dans sa chambre et évoque une île secrète, une plage paradisiaque, où il aurait vécu plusieurs années au sein d’une petite communauté d’esprits libres. Le lendemain, Richard retrouve une carte de l’île et le cadavre de Daffy. Certains ont dus être déçus lors de sa sortie en salles en 2000; deux ans après le succés de « Titanic », du fait du retour de DiCaprio sur grand écran dans un rôle différent, dans un autre genre mais il s’en sort très bien et malgré les mauvaises critiques presses; pour ma part, « La Plage » n’est pas un mauvais film, au contraire. On comprend dès le début que « Richard » est fait pour voyager, voir de nouvelles choses et dès que cet homme lui évoque l’existence de cette île paradisiaque, il n’hésite pas une seconde à partir à l’aventure. Danny Boyle nous sert dans une première partie un film très « carte postal » qui donne lui à des plans magnifiques, mais aussi une légèrté dans le scénario qui nous emporte très loin, comme dans un rêve; à nous faire croire que l’eden existe en cette île. Ensuite ça se complique, cette quette du bonheur va en faite révèler beaucoup de mauvaises choses. C’est parfois bancal dans la manière d’être raconté mais ça fonctionne quand même, c’est alors qu’on peut remettre en question les relations, l’amour mais aussi la vie en communauté (très séctaire dans le film), la violence, en disant que tout le reste du monde n’est que malheur. C’est alors que le film prend un tout autre tournant avant de nous livrer une morale très belle, ceci porté par une bande originale excellent et des acteurs frais et beaux. En bref, « La Plage » est un film qui a un côté magique, exotique qui lui restera propre, qui nous fait voyager malgrè quelques erreurs au niveau de la réalisation.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Skyline » de Colin Strause et Greg Strause

Skyline

0 (2.8/10)

Après une soirée bien arrosée, un groupe d’amis est réveillé par d’étranges lumières dans le ciel. Ils découvrent avec horreur de gigantesques vaisseaux extraterrestres surplombant les métropoles du monde entier. De puissantes sources lumineuses semblent aspirer les hommes par milliers… La stupeur passée, la fuite et la résistance s’organisent. L’humanité est-elle condamnée à disparaître ? « Skyline » ou le film que personne n’a vu arrivé, qui est sorti pratiquement dans l’anonymat, et d’ailleurs que personne n’aurait du voir venir, ça aurait été mieux comme ça. Il y en a eu des tonnes de films catastrophes, plus ou moins crédibles, mais celui-ci fait fort. C’est pratiquement la copie conforme de « Cloverfield », sorti en 2007, c’est-à-dire que l’on a une première partie ou tout va bien, c’est la fête, on picole, on rigole et puis l’événement perturbateur qui surgit dans la nuit, quelque chose d’inexplicable et d’extraordinaire, ici une invasion de « trucs » sortis d’un mauvais film à effets spéciaux minables. « Cloverfield » jouait réellement sur le suspens et on y croyait, le film était bien foutu, il y avait une veritable atmosphère qui en faisait un film de genre hors du commun. Ici, on fait le minimum, le scénario tient en feuille simple A4 et l’histoire n’est pas du tout prenante. En bref, « Skyline » est un très mauvais film de genre qui n’aurait jamais du voir la jour, même pas directement en DVD.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« La vie est belle » de Roberto Benigni

La Vie est belle

4 étoiles(8.6/10)

En 1938, Guido, jeune homme plein de gaieté, rêve d’ouvrir une librairie, malgré les tracasseries de l’administration fasciste. Il tombe amoureux de Dora, institutrice étouffée par le conformisme familial et l’enlève le jour de ses fiancailles avec un bureaucrate du regime. Cinq ans plus tard, Guido et Dora ont un fils: Giosue. Mais les lois raciales sont entrées en vigueur et Guido est juif. Il est alors deporté avec son fils. Par amour pour eux, Dora monte de son plein gré dans le train qui les emmene aux camps de la mort où Guido va tout faire pour éviter l’horreur à son fils…ou comment parler de la guerre de manière cruelle et incroyablemenent bouleversante par le biais de l’humour. Roberto Benigni est à coup sur le seul à avoir fait une telle chose; un film qui ne vieillit pas et qui, aujourd’hui encore, nous touche au plus profond à chaque vision. Il arrive à nous émouvoir, nous faire pleurer et rire mais comment peut-il arriver à nous faire rêver? Car oui, il y arrive. Ce réalisateur est à lui-même un personnage exceptionnel. « La vie est belle » est un film d’une grande rareté, un pur chef d’oeuvre de Roberto Benigni.

.
 

« The Social Network » de David Fincher

The Social Network

4 étoiles(8.6/10)

Une soirée bien arrosée d’octobre 2003, Mark Zuckerberg, un étudiant qui vient de se faire plaquer par sa petite amie, pirate le système informatique de l’Université de Harvard pour créer un site, une base de données de toutes les filles du campus. Il affiche côte à côte deux photos et demande à l’utilisateur de voter pour la plus canon. Il baptise le site Facemash. Le succès est instantané : l’information se diffuse à la vitesse de l’éclair et le site devient viral, détruisant tout le système de Harvard et générant une controverse sur le campus à cause de sa misogynie. Mark est accusé d’avoir violé intentionnellement la sécurité, les droits de reproduction et le respect de la vie privée. C’est pourtant à ce moment qu’est né ce qui deviendra Facebook. Peu après, Mark crée thefacebook.com, qui se répand comme une trainée de poudre d’un écran à l’autre d’abord à Harvard, puis s’ouvre aux principales universités des États-Unis, de l’Ivy League à Silicon Valley, avant de gagner le monde entier…Cette invention révolutionnaire engendre des conflits passionnés. Quels ont été les faits exacts, qui peut réellement revendiquer la paternité du réseau social planétaire ? Ce qui s’est imposé comme l’une des idées phares du XXIe siècle va faire exploser l’amitié de ses pionniers et déclencher des affrontements aux enjeux colossaux…Une réplique du film résume très bien l’echelle qu’à pris Facebook dans le monde et dans les vies : « En Bosnie il n’y a pas de routes, mais il y a Facebook ». Aujourd’hui, ce réseau social à conquis le monde et il se trouve dans toutes les conversations ou la vie privée s’efface au profit de la curiosité. David Fincher en est même venu à en faire un film, mais un film d’une très grande qualité qui retourne aux origines du projet et qui, par son incroyable scénario et sa magnifique réalisation, nous convie à connaître comment un jeune homme de Harvard, un soir de débauche jusqu’aux multiples procés, va avancer sur son chemin jusqu’à en devenir le plus jeune milliardaire au monde et être à l’origine d’un tel engouement pour nous utilisateurs aujourd’hui, 500 millions que nous sommes. Ce film est d’autant plus vrai et touchant qu’il est porteur de reflexions sur la vie privée, sur le business et la gloire. Mettant en plus une bande originale au summum collant parfaitement avec tout le reste, David Fincher réalise encore une fois un très grand film qui risque de devenir un grand sujet de discussions et de débats dans les prochains mois, les prochaines années.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« L’Etrange histoire de Benjamin Button » de David Fincher

L'Etrange histoire de Benjamin Button

4 étoiles(8.6/10)

« Curieux destin que le mien… » Ainsi commence l’étrange histoire de Benjamin Button, cet homme qui naquit à 80 ans et vécut sa vie à l’envers, sans pouvoir arrêter le cours du temps. Situé à La Nouvelle-Orléans et adapté d’une nouvelle de F. Scott Fitzgerald, le film suit ses tribulations de 1918 à nos jours. L’étrange histoire de Benjamin Button : l’histoire d’un homme hors du commun. Ses rencontres et ses découvertes, ses amours, ses joies et ses drames. Et ce qui survivra toujours à l’emprise du temps…A la manière d’un Jean-Pierre Jeunet, David Fincher nous bouleverse à travers une histoire hors du commun et fantastique. De bout en bout il maîtrise les moindres détails de son scénario retraçant la vie de ce Benjamin Button interprêté par Brad Pitt avec excellence : chaque élément est important, beau, émouvant. Pour ce qui en est de la photographie, il n’y a rien à dire c’est juste splendide, comme chez Jeunet généralement encore une fois mais ici avec plus de moyens c’est vrai. Il faut avoir l’envie d’être emporté pendant 2h40 à travers cette vie et la particularité du film pourrait perdre du monde en chemin mais pour ceux qui sont dedans, ce film est un bijou.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Match Point » de Woody Allen

Match Point

4 étoiles(8.9/10)

Jeune prof de tennis issu d’un milieu modeste, Chris Wilton se fait embaucher dans un club huppé des beaux quartiers de Londres. Il ne tarde pas à sympathiser avec Tom Hewett, un jeune homme de la haute société avec qui il partage sa passion pour l’opéra. Très vite, Chris fréquente régulièrement les Hewett et séduit Chloe, la soeur de Tom. Alors qu’il s’apprête à l’épouser et qu’il voit sa situation sociale se métamorphoser, il fait la connaissance de la ravissante fiancée de Tom, Nola Rice, une jeune Américaine venue tenter sa chance comme comédienne en Angleterre…Woody Allen passe à nouveau derrière la caméra et nous comble une fois de plus en signant un film d’une très grande valeur; un long-mètrage unique et exceptionnel. Toujours avec une simplicité impressionnante dans sa réalisation, il parvient à monter le puzzle jusqu’au bouquet final ou tout bascule à même trente secondes du générique. Le film propose trois dimensions : en première partie, la fiancée de Chris est passionnante tout comme Nola, interprêtée par Scarlett Johansson avec beaucoup de talent. En second lieu, Nola est moins mystèrieuse mais toujours autant discréte pour une relation secrète tandis que la femme de Chris devient pesante. Enfin Nola et Chloé, sa femme, enferment toutes les deux l’homme dans une bulle qui va être à l’origine du bouleversement du scénario, qui ne se passe jamais comme on pourrait le penser. C’est un film basé sur l’amour, l’envie mais aussi sur la chance, qui se manifeste symboliquement dans le film mais qui trouve sa place peu à peu. « Match Point » est un film maitrisé, poignant par un réalisateur qui ne cessera donc jamais de nous pondre autant de chefs-d’oeuvres.

Pour en voir un extrait, cliquez ici !

 

.
 

« Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu » de Woody Allen

Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu

2 étoiles (6.2/10)

Tout commence une nuit, lorsqu’Alfie se réveille, paniqué à l’idée qu’il ne lui reste plus que quelques précieuses années à vivre. Cédant à l’appel du démon de midi, il met abruptement fin à quarante années de mariage en abandonnant sa femme Helena. Après une tentative de suicide et une analyse vite arrêtée, celle-ci trouve un réconfort inattendu auprès d’une voyante, Cristal, qui lui prédit une histoire d’amour avec un « grand inconnu tout de noir vêtu »…Il est bon de retrouver notre Woody Allen à chaque fois dans des films signés de la même manière avec une réalisation simple mais qui par son scénario peut en dire des tonnes. Critiqué à Cannes, il est vrai que « Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu » n’est pas à la hauteur d’autres Allen, il manque à celui-ci l’ennivrance de « Vicky Cristina Barcelona », la passion de « Scoop » ou encore le charme de « Match Point ». Cela dit, il reste un cru honorable par un scénario toujours bien rodé, plaisant; emmené par un casting petillant. On reprochera à ce nouveau long-métrage Allenien un manque de folie ou d’originalité. Ce n’est pas une erreur de parcours, il déçoit légèrement en rapport à d’autres qui étaient plus que très bons.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 
12

Navigation


news et infos sur la star s... |
>> Twilight |
SPIRALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tous au ciné
| twilightsagaforyou
| twilight l'amour d'une saga!