Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



« L’Immortel » de Richard Berry

L'Immortel

3 étoiles(7.6/10)

Charly Matteï a tourné la page de son passé de hors la loi. Depuis trois ans, il mène une vie paisible et se consacre à sa femme et ses deux enfants. Pourtant, un matin d’hiver, il est laissé pour mort dans le parking du vieux port à Marseille avec 22 balles dans le corps. Contre toute attente, il ne va pas mourir… Après « Moi César… », Richard Berry est de retour derrière la caméra et signe un très, très bon film policier français. Et ceci grâce au départ à un scénario qui tient parfaitement la route mélant passé et présent, mélant drame et scènes de crimes très bien faites. Le montage n’en est pas moins très réussi également. Le spectateur n’est jamais laissé sur le côté de la route pendant 1h55 de projection. La photographie est magnifique, l’image très soignée et chaque plan est très interressant. La réussite du film passe également par les acteurs et notamment Jean Reno qui réalise une performance inégalable et qui nous rapelle qu’il est excellent acteur quand il le veut. J’ai eu cependant un peu plus de mal concernant Kad Merad, je ne pense pas qu’il aurait du avoir sa place au casting; à force de jouer dans des comèdies, il perd de sa credibilité ici, dans un tout autre registre. Les autres acteurs, en pensant à Marina Fois, sont autant bons que leurs personnages sont bien etudiés. En bref, « L’Immortel » est une très grande surprise; un film policier exemplaire avec un scenario efficace, un cadre (marseillais) et une esthétique parfaite ainsi que des acteurs au top.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Taxi Driver » de Martin Scorsese

Taxi Driver

4 étoiles(8.8/10)

Vétéran de la Guerre du Vietnam, Travis Bickle est chauffeur de taxi dans la ville de New York. Ses rencontres nocturnes et la violence quotidienne dont il est témoin lui font peu à peu perdre la tête. Il se charge bientôt de délivrer une prostituée mineure de ses souteneurs. Réalisé par Martin Scorsese en 1976, ce « Taxi Driver » fait tout simplement parti des « Chefs d’oeuvre » du cinéma. Le réalisateur nous plonge dans la vie très fermé de Travis, qui en devient même un cauchemar a force de voir les travers de New York la nuit et tout ce qui s’y passe après avoir accepté un travail de chauffeur de taxi afin de fuir ce qui fait qu’il souffre et oublier certaines choses de sa vie. Il découvre peu à peu la perversité des choses, les corruptions qui se rajoutent déjà à la simplicité mais aussi la complexité du personnage : il ne s’exprime pas beaucoup, il est amoureux, il mène une vie simple, il fréquente des cinémas pornos mais il en reste mysterieux et devient de plus en plus difficile à cerner au fil du film : son comportement change, il achète des armes alors que quelques temps auparavant il en refusait lorsqu’on lui en proposait un pour se proteger. Scorsese nous livre des scènes durs notamment celle du client qui affirme vouloir tuer sa femme avec un magnum car elle le trompe ou celle de la prostituée de 12 ans et demi et nous montre, à travers Travis et le grand nombre de Taxis roulant dans un New York très coloré en pleine nuit, le fait qu’il n’est rien, qu’une personne qui a des problèmes parmis tant d’autres. On retrouve des marques très propres au réalisateur : les musiques angoissantes, les mouvements de cameras très accentués etc. En bref, « Taxi Driver » est un tout simplement un chef d’oeuvre du grand Scorsese qu’il faut voir absolument si ce n’est déjà fait.

.
 

« Le Choc des Titans » de Louis Leterrier

Le Choc des Titans

1 étoiles(3.2/10)

Né d’un dieu mais élevé comme un homme, Persée ne peut sauver sa famille des griffes de Hadès, dieu vengeur du monde des Enfers. N’ayant plus rien à perdre, Persée se porte volontaire pour conduire une mission dangereuse et porter un coup fatal à Hadès avant que celui-ci ne s’empare du pouvoir de Zeus et fasse régner l’enfer sur terre. A la tête d’une troupe de guerriers courageux, Persée entreprend un périlleux voyage dans les profondeurs des mondes interdits.  Outre le fait purement commercial surfant sur l’après « Avatar » en rajoutant « l’option » 3D au dernier moment (qui d’ailleurs est très mauvaise) à son film, Louis Leterrier peut déjà être fier d’avoir pousser les portes d’Hollywood (Cf en 2008 déjà grâce a « L’incroyable Hulk »). Mais ca ne suffit pas : il faut écrire et réaliser de bons films. Après, pour ma part, l’échec de la suite des aventures d’Hulk, ce film est tout de même meilleur : il y a de bonnes choses parmis les plus mauvaises à exprimer. Tout d’abord, le côté esthetique du film est assez original, digne d’un bon peplum, des plans sont magnifiques et donnent toute la credibilité du film. Cependant, au niveau de certains effets speciaux, je dis bien certains, il y a quelques soucis, notamment lorsque Persée vole à la fin du film par exemple. Au niveau scénaristique, il est vrai que le film n’est pas très difficile à comprendre et à suivre. On retiendra de bonnes idées avec pas mal d’actions et sans temps morts mais il reste tout de même un peu trop prévisible et simple. En ce qui concerne le hèros, joué par Sam Worthington, récemment plebiscité dans « Avatar », il joue juste son rôle sans laisser paraître une certaine profondeur à son personnage, dommage. A noter également le côté mythologique, qui est tout le sujet du film, est très bien respecté et comme le récent « Percy Jackson » (qui ne s’adresse pas au même public) peut être très profitable à l’apprentissage sur le sujet. Enfin, on ne reprochera quand même pas la belle réalisation et le montage qui sonne juste ou tout s’enchaîne assez bien. En bref, « Le Choc des Titans » restera un peplum parmis tant d’autres moins ou mieux reussis mais qui offre un joli divertissement, m’enfin c’est moindre quand même.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Bad Lieutenant – Escale à la Nouvelle-Orléans » de Werner Herzog

Escale à la Nouvelle-Orléans

3 étoiles(7.4/10)

Terence McDonagh est inspecteur dans la police criminelle de la Nouvelle-Orléans. En sauvant un détenu de la noyade pendant l’ouragan Katrina, il s’est blessé au dos. Désormais, pour ne pas trop souffrir, il prend des médicaments puissants, souvent, trop souvent… Il doit faire face à une criminalité qui envahit toutes les vies, même la sienne. Il se trouve alors sur les traces d’un gros dealer et enquête en parallèle sur l’assassinat d’une famille d’immigrants africains. En quelques heures, tous les enjeux de sa carrière et de sa vie vont se combiner pour devenir sa pire épreuve. Werner Herzog réalise avec ce « Bad Lieutenant », qui n’est d’ailleurs en aucun cas un remake du long-mètrage éponyme d’Abel Ferrara (le réalisateur le dit clairement lui-même), un film policier noir assez complexe et psychiadèlique grâce à un scénario efficace et un personnage principal, joué magistralement par Nicolas Cage, tout en profondeur. Et c’est d’ailleurs grâce à cela que le film est veritablement interressant. En effet, ce lieutenant McDonagh est difficile à cerner; depuis son accident de dos, il se  »bourre » de médicaments et de drogues, se cache mais s’en fout en même temps. Egalement, on le voit peu à peu passer dans l’interdit professionellement. Il entretien aussi une relation étrange avec sa compagne, joué par Eva Mendes, qui est peut-être malheureusement un peu absente. Le film est assez bien réalisé ou l’on remarquera des plans magnifiques, originaux et très interressants (le long travelling par exemple qui suit Terence avancer dans un appartement ou encore le dernier plan du film, à l’aquarium). Des plans à la fois cherchés et simples mais qui s’expriment parfaitement. Beaucoup de thèmes sont traités : la folie (que l’on retrouve notamment avec la présence de réptiles), la drogue, le sexe, la menace, le risque, la souffrance…Werner Herzog a fait de ce film, avec un scénario à la base déjà écrit et quelque peu modifié par ce dernier, quelque chose de remarquable ou l’on retrouve l’univers dans lequel il nous plonge à chaque fois. En bref, « Bad Lieutenant » est un très bon film noir et complexe du réalisateur qu’est Herzog notamment grâce à une enquête efficace et des personnages à la fois profond et problèmatiques.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« The Ghost-Writer » de Roman Polanski

3 étoiles(7.2/10)

Un  » écrivain-nègre  » à succès est engagé pour terminer les mémoires de l’ancien Premier ministre britannique, Adam Lang. Mais dès le début de cette collaboration, le projet semble périlleux : une ombre plane sur le décès accidentel du précédent rédacteur, ancien bras droit de Lang interprêté par un Pierce Brosnan très convaincant dans la peau de cet homme politique assez fuyant et mystèrieux avec tout le monde ce qui donne au film un ton très sombre qui monte en pression grâce à une atmosphère grise sur cette ile ou il pleut tout le temps, ou il y a peu d’habitants, ou il y a eu la découverte de ce cadavre flottant au bord de la plage. C’est là-dedans que va se lancer ce nègre, joué par Ewan Mc Gregor en l’échange d’une grosse somme d’argent. C’est alors qu’il va avoir des soupçons, des inquiètudes qui vont naître en lui et qu’il va avancer en touchant des points sensibles chez l’ex premier ministre pour sa biographie. Il va tenter de résoudre deux mystères : tout d’abord celui de l’histoire de cet homme d’état et sa sois-disante culpabilité, d’après les médias, dans des crimes de guerre et celui de la mort de la première personne ayant commencer sa biographie sur la plage, que tout le monde voit comme un simple suicide. On notera une fin trop brusque mais la prèsence et la maitrise de plans exceptionnels (le petit papier circulant de mains en mains et le dernier du film). En bref, entre mystères et paranoia, « The Ghost-Writer » du réalisateur qu’est Roman Polanski est un thriller politique qui nous tient en halleine jusqu’à la fin.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Lovely Bones » de Peter Jackson

 3 étoiles(7.9/10)

Dans « Lovely Bones », d’aprés le roman de Alice Sebold, Peter Jackson traite de sujets importants tels que le meurtre, l’absence, le deuil ou encore le vide. Il propose également, par la mort du personnage joué par Saoirse Ronan, sa vision de l’entre deux-mondes entre celui des vivants et celui des morts. La photographie est magnifique, ces passages sont pleins de symboles pour l’histoire et les pensées de la jeune fille très honorables. Depuis l’au-delà, elle surveille sa famille, très touchée par ce meurtre, et suit la progression de l’enquête et notamment son meurtrier. On pourra reprocher au film sa longueur à certains passages. Cinq ans après « King Kong », Peter Jackson livre un film plein d’amour et à la fois très prenant en jouant avec le spectateur pour avancer sur l’enquête. Mark Wahlberg est très touchant en père en quête de verité et Rachel Weisz en mère souhaitant tourné la page. Mais c’est la toute jeune Saoirse Ronan qui tire son épingle du jeu et qui promet une belle carrière cinématographique. En bref, « Lovely Bones » est un film qui mèle plusieurs genres et qui faut voir pour sa beauté et sa justesse. Ceci dit, ce film touchera ou touchera pas  suivant la sensibilité de chacun.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Shutter Island » de Martin Scorsese

 4 étoiles(8.8/10)

Au large de Boston se trouve un ilôt habritant un hopital psychiatrique, ou, l’ensemble des patients sont des criminels étant très dangereux. En 1954, le marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule y sont envoyés pour enquêter sur l’étrange disparition d’une patiente, Rachel Solando. L’état d’alerte est alors décreté sur l’île du fait de la volatilisation de cette femme, ayant noyée ses trois enfants auparavant. C’est alors que se pose beaucoup de questions pour le personnage principal, magistralement interprêté par Leonardo Di Caprio qui se voit obtenir l’un de ses plus beaux rôles. Alors, comment la meurtrière a-t-elle pu sortir d’une cellule fermée de l’extérieur ? Et pour aller Ou ? L’île étant bordée par d’immenses falaises ? C’est alors le point de départ de ce thriller psychologique qui nous porte dans l’ambiance sombre et intriguante dès le début et ce, grâce au génie du réalisateur. En effet, grâce à des décors et des images magnifiques, Martin Scorcese fait submerger en nous l’envie, le fantasme, de savoir ce qu’il peut bien se passer sur cette île si mystérieuse. C’est alors que tout s’enchaîne très bien et que l’on comprend le veritable sens de l’histoire, que le spectateur à, tout de même, peur d’accepter du fait de l’identification très rapide qui a pu être faite en vers le personnage de Teddy, et que tout est le fruit de l’imagination et/ou de la manipulation. Ce n’est qu’à la fin du film, qui arrive trop vite à mon gout, que l’on peut décortiquer tous les éléments laissés : les symboles (le phare, le brouillard au début), les petits détails (les regards des autres patients qui en savent trop et qui mettent en garde Teddy, les comportements de certains personnages, cf la remise du pistolet de Chuck Aule au début, les cauchemars etc) sur lesquels le réalisateur s’est permis d’insister, à tel point que, même par l’image de la tempête qui s’abat longuement, Scorsese arrive à retranscrire l’état du spectateur dans sa tête au moment ou les pistes s’embrouillent. On notera également cette musique qui reveille en nous la peur, mais à se demander, si ce n’est pas, en faire légèrement trop pour le début du film (lorsqu’ils arrivent sur l’île), ce qui pourrait gêné certains. En bref,  »Shutter Island » est un veritable puzzle qui nous plonge dans un univers étouffant, sombre mais très énigmatique, porté par d’excellents acteurs  et réalisé par le grand cinéaste qu’est Martin Scorsese.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« From Paris With Love » de Pierre Morel

2 étoiles (5.3/10)

Tout juste quelques mois après le succés de « Taken », Pierre Morel est de retour aux commandes d’une comèdie d’action emmenée par John Travolta et Jonathan Rhys Meyers.  James Reese travaille comme assistant personnel de l’ambassadeur americain à Paris. Cependant, il rêve d’être agent secret et donc, de sortir de l’ombre. Or, un miracle arrive et on lui confie une grosse mission pour qu’il fasse ses preuves. On ne pourra pas reprocher à ce film l’action qui s’y passe, dès le départ, avec de réels scènes très dynamiques.  Les deux acteurs principaux sont très convaincants et John Travolta en est très drôle. Mise à part cela, le scénario manque d’originalité et on pouvait s’attendre à bien mieux après le réussi « Taken ». En bref, « From Paris With Love » est un film qu’il faut voir pour l’action qu’il comporte et la dynamique, ainsi que pour les acteurs mais surement pas pour être impressioné par un scénario original et innovant.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 
123

Navigation


news et infos sur la star s... |
>> Twilight |
SPIRALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tous au ciné
| twilightsagaforyou
| twilight l'amour d'une saga!