Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



« 127 heures » de Danny Boyle

127 heures

3 étoiles

Parti pour une randonnée en solitaire dans les gorges de l’Utah, Aron Ralston, jeune alpiniste expérimenté, se retrouve bloqué au fond d’un canyon isolé lorsqu’un rocher s’éboule, lui emprisonnant le bras. Pris au piège, menacé de déshydratation et d’hypothermie, il est en proie à des hallucinations avec pour seule compagnie le souvenir des siens. Cinq jours plus tard, comprenant que les secours n’arriveront pas, il va devoir prendre la plus grave décision de son existence… Après le triomphe de l’excellentissime « Slumdog Millionaire », reportant pas moins de 4 Golden Globes et 8 Oscars il y a deux ans tout juste, Danny Boyle signe déjà son retour derrière la caméra, et quel retour ! avec l’adaptation d’une histoire vraie; l’histoire d’un homme, de courage face à son destin, face à ce qui lui arrive. Durant 127 heures, le personnage, magnifiquement bien interprêté par James Franco, est coincé face à ce rocher, face à lui même et face à ses souvenirs, ses hallucinations, ses envies. Le début du film est tout aussi hallucinant au niveau montage qu’il est vraiment très drôle, de manière à s’attacher, très vite, à Aron. Ce qui est génial dans ce film, c’est ce que nous fait ressentir Boyle; en effet, on se retrouverait presque au même niveau que le personnage : enfermé, assoifé, en proie à la peur et la souffrance. Et quelle ambiance dans la salle ! Je n’ai jamais vu ça. Le film, et plus particulièrement les derniers instants, est vraiment difficile à regarder. Mais quel bonheur à la fin du film d’avoir autant été retourné par l’univers, l’esthétique, le mélange entre humour et drame, entre un montage très dynamique au départ puis très restreint ensuite. On a vraiment l’impression de vivre ces 127 heures en temps réel et Boyle n’oublie rien : la soif, la faim, la fatalité, la relativisation, la prise de conscience, le manque, la mondialisation, la solitude. En bref, « 127 heures » n’égal en rien « Slumdog millionaire » mais il est un choc et une excellente surprise de ce début d »année.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Toi, moi, les autres » de Audrey Estrougo

 Toi, moi, les autres

1 étoiles

Gab a une vie rangée : une fiancée, un mariage en préparation, une famille aisée. Leïla ne s’autorise pas à vivre la sienne : des études de droit, un petit frère turbulent, une maman partie trop tôt… Alors lorsque Gab renverse le petit frère de Leïla, c’est le choc des mondes et le début d’une grande histoire d’amour qui va se heurter violemment à la réalité. Tina, la plus proche confidente de Leïla est sans papiers, sous la menace d’une reconduite à la frontière et se fait arrêter. Alors que le monde de Leïla s’effondre, Gab est prêt à tout pour elle, même à s’opposer à son père, préfet de police. Et qui a dit que rien n’était impossible tant qu’on a de l’amour ?… La comédie est un genre très courant pour traiter du racisme en France ( « Il reste du jambon? », « Neuilly sa mère » par exemple) mais la comédie musicale beaucoup moins. Aux USA nous avons eu droit au très bon « Hairspray » en 2007 avec un vrai univers, une vraie dynamique et du côté Francais, « Agathe Cléry » qui fut un echec critique. C’est dire que d’avoir eu l’ambition de vouloir faire une comédie musicale, à la française, c’est-à-dire, comme on ne sait pas trop faire (par rapport à nos amis Americains) était plutôt casse gueule. Dans « Toi, moi, les autres », il est vrai que ça ne vole pas haut, c’est décousu et la scénario est vraiment nunuche pour donner un pretexte afin de dénoncer nos problèmes actuelles (Pour cette part, c’est assez réussi). Il est toujours très interressant, comme pour Mamma Mia ! de voir comment des chansons connus ont étés inserrés dans un film. En plus, nos acteurs chantent très bien et c’est une joie de retrouver Leila Bekhti après « Tout ce qui brille » et le jeune Benjamin Siksou qui signe son premier grand rôle principal. En bref, « Toi, moi, les autres » est assez décevant mais dégage tout de même une très bonne énergie.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

Navigation


news et infos sur la star s... |
>> Twilight |
SPIRALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tous au ciné
| twilightsagaforyou
| twilight l'amour d'une saga!