Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



« Somewhere » de Sofia Coppola

 Somewhere

4 étoiles(8.6/10)

Oubliez l’unviers très féminin de « Virgin Suicides », le rose bonbon de « Marie-Antoinette » et sa mise en scéne dynamique pour vous plongez dans le nouveau bijou cinématographique de Sofia Coppola : « Somewhere »; un film intimiste, moins tape à l’oeil, lent mais incroyablement charmant. C’est l’histoire d’un grand acteur qui s’ennui à mourir dans un grand hôtel très luxueux de Los Angeles entre deux tournages et la promotion de son dernier film : il ne profite pas de la piscine, il boit en soirée pour oublier la dure réalité de sa vie et s’ennui même des strip teaseuses venant dans sa chambre chaque soir; bref, il fait paraître aucune envie en rejettant même le sexe qui lui tend pourtant les bras. Cette homme est juste en pleine remise en question sur lui-même, perdu quelque part dans ses pensées, à un moment de sa vie. La première séquence du film annonce la couleur et veut déjà tout dire : le personnage s’amuse avec sa ferrari, tout seul, sur un circuit, parce qu’il n’a rien d’autre à faire; même la camera de Coppola ne le suit pas, pour montrer qu’il est bien seul, et la longueur, que l’on retrouvera tout au long du film, que son ennui persiste. Il s’imagine même à plusieurs reprises être poursuivi par des paparazzis mais il arrive vite à se poser une question : Il a tout, mais qui est-il ? Rien selon lui. Pourtant il a de nombreux fans, mais une star est une image qui fait des films, en loccurence des films à gros budgets à la vue de l’affiche que l’on peut voir lors d’une séance photo, mais pas un être qui a des souffrances comme tout le monde et des joies, juste une image, donc en quelque sorte un mensonge.  Le fait d’être célébre l’éloigne de sa famille et de sa fille qu’il n’a pas vu depuis longtemps et qui va lui rendre visite. Elle sera son rayon de soleil mais il aura du mal à s’interresser à s’y interresser (cf la magnifique séquence de la patinoire). Petit à petit il se laissera tenter par quelques envies avec elle mais ne retrouvera pas la complicité qu’un père et une fille doivent avoir. On penserait presque que c’est plutôt son oncle. Il ne fait paraître aucun sentiment non plus. Cet enfant de 11 ans, pré adolescente et très débrouillarde est elle aussi perdue quelque part entre sa mère qui l’abandonne pour un voyage et son père qu’elle retrouve après des années. Elle Fanning est une excellente actrice et crève l’écran. Egalement, Sofia Coppola s’amuse avec la célébrité; on peut y voir une conférence de presse très interressante ou Johnny évite les réponses et enchaîne les questions de manière à ne rien dévoiler, ou bien d’être commandé pour faire des photos presque truquées. L’action se passe au Château Marmont, quelque part dans Los Angeles, endroit très mysterieux et à l’origine des magnifiques images du film, de l’incroyable mise en scéne de Sofia Coppola. Je tiens à insister que le film est très lent, et que ceux qui n’ont pas de subtilité ne verront pas que c’est justifié. Alors au final, est-il plus important d’avoir ou d’être ? Ne serait-il pas préférable de laisser sa vie de côté, quelque part, là ou ne l’a retrouvera jamais, pour tout recommencer et aller chercher le bonheur ? Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

Pas de Commentaires à “« Somewhere » de Sofia Coppola”

  ( Fil RSS pour ces commentaires)

Laisser un commentaire


news et infos sur la star s... |
>> Twilight |
SPIRALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tous au ciné
| twilightsagaforyou
| twilight l'amour d'une saga!