Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



« Happy Few » de Antony Cordier

Happy Few

2 étoiles (6.5/10)

Rachel travaille dans une boutique de bijoux. Lorsqu’elle rencontre Vincent à l’atelier, elle est séduite par son franc-parler et décide d’organiser un dîner avec leurs conjoints respectifs, Franck et Teri. Les deux couples ont à peine le temps de devenir amis qu’ils tombent presque aussitôt amoureux. Sans l’avoir cherché, spontanément, les nouveaux amants deviennent inséparables. Ils avancent à l’aveugle dans leur passion, sans règles et sans mensonges. Ils gardent le secret devant les enfants et tout continue, presque comme avant. Mais ce qui les lie les uns aux autres est tellement fort que la confusion s’installe. Les sentiments s’emmêlent et les questions sont de plus en plus cruelles. De manière très maîtrisé afin de ne pas tomber dans un film purement « échangiste » sans aucune facade, Antony Cordier arrive à mèler la passion qui s’installe entre deux couples, les sentiments qui naîssent et la recherche de l’eden sexuel. Tous les quatres sont biens dans les bras de l’un, de l’autre. C’est une façon de s’évader, en étant proche d’un autre corps, de partir chercher une certaine utopie à la fois secrète et excitante pour les personnages qui gardent leur situation secrète comme le synopsis le précise. Une virée à la campagne, proche de la nature ou les fantasmes de jeunesses vont voir le jour (cf la séquence ou tout le monde se roule dans la farine, nus) aux côtés de drogues et d’oreillers paraît inévitable dans ce genre de film (manque d’originalité quand même?). Il est aussi assez interressant dans le scénario de voir comment réagissent les personnages, lorsqu’une entre dans une chambre et voit son mari dans le lit avec la deuxième femme du quatuor, ou qu’en fin de soirée, un de chaque couple voient leurs conjoints s’embrasser dans la rue, devant eux. Ici, les sentiments sont arrivés comme un coup de tonnerre, personne en parle mais tous agissent et se laissent prendre dans ce tourbillon émotionnel et sexuel; comme le spectateur. En bref, « Happy Few » était un projet très risqué mais se révèle être justement maîtrisé, avec beaucoup d’émotions et de fraîcheur.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

Pas de Commentaires à “« Happy Few » de Antony Cordier”

  ( Fil RSS pour ces commentaires)

Laisser un commentaire


news et infos sur la star s... |
>> Twilight |
SPIRALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tous au ciné
| twilightsagaforyou
| twilight l'amour d'une saga!