Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



« Twelve » de Joel Schumacher

Twelve

0 (2.2/10)

Des adolescents riches et désabusés, des fêtes sans joie, des parents absents, un peu de dope pour le grand frisson et parmi eux, White Mike, jeune dealer qui vient de quitter son école privée de l’Upper East Side à New York. White Mike ne fume pas, ne boit pas, ne va pas dans les fêtes, sauf pour vendre sa nouvelle drogue, la Twelve. Notre histoire commence quand Charlie, le cousin de White Mike, est assassiné… et se terminera lors d’un anniversaire, dans la violence et la perdition. Adaptation du roman éponyme de Mike McDonel, « Twelve » aurait pu être de la même veine que « Requiem for a dream », mais Joel Schumacher est passé par là, malheureusement, en essayant de faire quelque chose, de provoquer un effet chez le spectateur qu’il soit scénaristique ou stylistique, mais à vouloir en faire trop, on réalise un film tel que celui-ci, très mal réalisé, caricatural et sans aucunes émotions. Maintenant sorti en France, on comprend mieux le désastre qu’il fit au box-office americain et son bouche à oreille catastrophique. Le scénario prévisible et hyper classique est cousu de manière à plaire aux jeunes spectateurs, notamment aux adolescents. Même si les deux séquences concernant la jeune Jessica, qui prend de la Twelve et qui délire sont assez interressants, Schumacher nous donne l’impression de vendre la drogue comme un produit plutôt qu’à sensibiliser celui qui regarde le film sur les méfaits des stupéfiants. Comme je l’ai dit tout à l’heure, l’esthetique du film est une pure catastrophe, qui pourrait ressembler à une mauvaise serie télé americaine. Les plans sont tous foireux, le cadrage de même et la réalisation en elle même ne montre aucune motivation, aucune personnalité, ambition de la part du réalisateur. Quand aux acteurs, même si on se peut se laisser troubler par la fin, aucun (ou peut-être celui de Jessica) n’est veritablement assez traîté; même pas celui interprêté par Chace Crawford (« Gossip Girl »); il n’est pas mauvais contrairement à beaucoup d’autres mais le rôle qui lui a été attribué n’est pas à la hauteur des espèrances : aucun ressenti du spectateur, aucune pitié etc. Au moins le film plaira à ses fans, c’est sur, et si le film à été distribué en France c’est, je pense, grâce à sa présence au casting; sinon, après son bide americain, il n’aurait même pas pointer son nez dans les salles obscures. Mais dommage, le film démarre très mal aussi ici. En bref, « Twelve » est une adaptation très décevante qui veut en faire beaucoup trop au niveau du style. Celui ne serait pas une drogue, plutôt un somnifère.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

1 Commentaire à “« Twelve » de Joel Schumacher”

  ( Fil RSS pour ces commentaires)

Laisser un commentaire

  1. Merci pour vos critiques. A vous lire, je vois que nous partageons des impressions souvent similaires.

    maguy a dit ceci


news et infos sur la star s... |
>> Twilight |
SPIRALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tous au ciné
| twilightsagaforyou
| twilight l'amour d'une saga!