Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



« Kiss & Kill » de Robert luketic

Kiss & Kill

1 étoiles(4.1/10)

Alors que Jen Kornfeldt, en vacances sur la Côte d’Azur, se remet à peine d’une rupture, elle fait la connaissance de l’homme de ses rêves, le beau Spencer Aimes. Trois ans après cette rencontre, Spencer et Jen sont de jeunes mariés heureux à la vie paisible. Mais tout bascule le jour où un mystérieux tueur cherche à éliminer Spencer. Jen découvre alors que son mari est agent secret, un détail qu’il n’avait jamais pris la peine de mentionner. Les attaques contre le couple se multiplient, et ils comprennent que la tête de Spencer est mise à prix… Devenue femme d’un espion, Jen va tenter de découvrir quels autres secrets son mari a bien pu lui cacher. Mais elle devra surtout apprendre à esquiver les balles, gérer sa belle-famille et préserver les apparences d’un couple parfait…Tourné en parti à Nice au printemps 2009, ce « Kiss & Kill » vendu comme « Mr and Mrs Smith » n’y ressemble en rien. Ici, malgrè des longueurs, le film vari bien le mèlange entre les scénes de comedies et d’actions porté par un duo d’acteurs de charme et qui fonctionne : Katherine Heigl / Ashton Kutcher. Mais voilà, beaucoup trop de maladresses dans le scénario font que le long metrage se perd et du coup, on en sort plutôt déçus. En bref, « Kiss & Kill » est à voir pour son casting et non pour son scénario trop inégal.

.
 

« Fatal » de Michaël Youn

Fatal

2 étoiles (6.3/10)

Fatal… c’est Fatal Bazooka, un rappeur bling-bling et hardcore. En fait, un personnage de sketch créé par Michaël Youn dans son show-télé « Morning Live », puis développé dans l’album « T’as vu » vendu à plus de 500 000 exemplaires. Ce film raconte ce que serait devenu ce rappeur s’il en avait vendu… 15 millions ! Fatal est désormais une énorme star. Des millions de fans, des dizaines de tubes, 4 Music Awards de la Musique du meilleur artiste de l’année, une ligne de vêtements, un magazine et prochainement l’ouverture de son propre parc d’attraction : Fataland. Il est le N°1 incontesté. En apparence tout va bien… mais en réalité, Fatal ne sait plus où il va, parce qu’il ne sait plus d’où il vient : depuis ses débuts, il fait croire qu’il a grandi dans le ghetto… alors qu’en fait, il est né dans un petit village de Savoie, en plein coeur des Alpes. Mais on ne peut pas être un « gansta » quand on est un fils de bergers de Savoie, alors Fatal a préféré cacher ses origines et oublier son passé…Après des rôles toujours similaires dans des films aux succés critiques très souvent lamentable mais un succés public important, sauf en fevrier dernier avec l’échec de « Coursier », le comique s’installe derrière la camera, comme l’a fait Gad Elmaleh l’an dernier avec son moins réussis « Coco », avec beaucoup d’idées et beaucoup de volonté. En effet, il fait de son personnage Fatal Bazooka une légende de la musique à travers ce long-métrage ou tout y passe : il se moque de la célébrité, de la presse, de la competition etc. On ne pourra pas dire que Youn ne vas pas au bout de ses idées et même si certaines sont maladroites, on rentre dans le film très facilement grâce à une présentation efficace du chanteur que l’on quittera une heure quarante plus tard avec le sourire. Les décors, les personnages secondaires stéréotypés mais assumés, les répliques sont tout aussi bien travaillé et rattrappent un scénario quelque peu léger. En bref, « Fatal » est le premier film de Michael Youn, une comedie sur la célébrité très décalé et jouissive, assez réussie toutefois et qui promet un avenir ensoleillé pour lui en tant que réalisateur.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Lost in Translation » de Sofia Coppola

Lost in Translation

3 étoiles(7.7/10)

Bob Harris, acteur sur le déclin, se rend à Tokyo pour touner un spot publicitaire. Il a conscience qu’il se trompe – il devrait être chez lui avec sa famille, jouer au théâtre ou encore chercher un rôle dans un film -, mais il a besoin d’argent. Du haut de son hôtel de luxe, il contemple la ville, mais ne voit rien. Il est ailleurs, détaché de tout, incapable de s’intégrer à la réalité qui l’entoure, incapable également de dormir à cause du décalage horaire. Dans ce même établissement, Charlotte, une jeune Américaine fraîchement diplômée, accompagne son mari, photographe de mode. Ce dernier semble s’intéresser davantage à son travail qu’à sa femme. Se sentant délaissée, Charlotte cherche un peu d’attention. Elle va en trouver auprès de Bob…Après « Virgin Suicides », Sofia Coppola pose sa camera à Tokyo ou elle va filmer une ville avec une beauté incroyable et surtout en mettant en evidence que les deux personnages principaux, joués par Bill Muray et Scarlett Johansson, sont perdus dans cette immensité entre la difference des cultures et les problèmes de communications dues au language. Ces deux étrangers vont se rapprocher et vont liés une relation très complice en sachant qu’un jour, ils partiront de Tokyo et se quitteront. Par une bande originale encore une fois excellente et une esthetique à couper le souffle, Sofia Coppola réalise ici un très bon et beau film à la fois drôle et émouvant. Un coup de coeur !

.
 

« La Tête en friche » de Jean Becker

La Tête en friche

2 étoiles (6.5/10)

Germain, 45 ans, quasi analphabète, vit sa petite vie tranquille entre ses potes de bistrot, sa copine Annette, le parc où il va compter les pigeons et le jardin potager qu’il a planté derrière sa caravane, elle-même installée au fond du jardin de sa mère, avec laquelle les rapports sont très conflictuels. Un jour, au parc, il fait la connaissance de Margueritte, une très vieille dame, ancienne chercheuse en agronomie, qui a voyagé dans le monde entier et qui a passé sa vie à lire. Elle vit seule, à présent, en maison de retraite. Et elle aussi, elle compte les pigeons. Entre Germain et Margueritte va naître une vraie tendresse, une histoire d’amour. Jean Becker enchaîne les films et les reussit. Deux ans après « Deux jours à tuer » avec Albert Dupontel, c’est Gérard Depardieu qui retrouve le réalisateur pour « La Tête en friche », une affiche qu’il partage avec Gisèle Casadesus. Encore une fois, Becker nous livre un film profond et pourtant traîté avec beaucoup de légerté, qui est un choix, que ce soit dans le scénario ou dans le montage ou encore la mise en scéne. En jouant sur les mots et les sentiments, une relation lie les deux personnages principaux : Germain et Margueritte que le spectateur ne peut qu’adorer par leurs jeu d’acteurs notamment Depardieu, déjà récemment stupefiant dans « Mammuth ». La réussite d’un film de Becker, comme c’était le cas pour « Deux jours à tuer » et celui-ci, c’est qu’un film pourtant très simple, ou il n’y a pas d’explosions, de mechants etc. arrive à nous émouvoir tout du long, ou comme ici, presque nous faire pleurer les deux dernières minutes du film. En bref, « La Tête en friche » est un film frais avec une histoire poetique, belle, simple mais qui suffira pour conquerir le spectateur et reveiller en lui des émotions attendues comme à chaque film du réalisateur.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Les Meilleurs amis du monde » de Julien Rambaldi

Les Meilleurs amis du monde

2 étoiles (5.0/10)

Un week-end au vert avec vos meilleurs amis. Ceux qui vous aiment vraiment. Ceux en qui vous avez une confiance absolue. Ceux qui vous comprennent et vous disent toujours la vérité. Et surtout, ceux qui vous pourrissent sans savoir qu’ils ont appuyé sur la touche rappel de leur téléphone. Voila le synopsis du tout premier long-métrage de Julien Rambaldi qui nous livre un film un poil léger mais surtout une comédie très sympathique à regarder qui brille par quelques scènes bien pensées et assez « kiffantes » ou dois-je dire tordantes notamment dans la première partie qui laissera peu à peu place à une ambiance un peu plus serieuse en fin de film. La veritable surprise de ce film reste Marc Lavoine, dont j’avais un peu de réticence à son propos avant la projection et qui s’avere être le meilleur élement, personnage secondé par Léa Drucker, Pascale Arbillot et Pierre Francois Martin Laval. En bref, « Les meilleurs amis du monde » est un film de samedi soir pour rigoler avant ou après un bon restaurant ou un film de dimanche soir à voir sur TF1. Rien d’exceptionnel, juste un moment simple, drôle à savourer.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

« Sex and the City 2″ de Michael Patrick King

Sex and the City 2

1 étoiles(3.9/10)

Que passe-t-il après avoir dit « Oui » ? La vie est telle que ces dames l’ont toujours rêvée, mais ce ne serait pas “Sex and the City” si elle ne leur réservait pas quelques surprises… cette fois, sous la forme d’une aventure glamour, baignée de soleil, les entraînant loin de New York dans l’un des endroits les plus luxuriants, exotiques et vivifiants de la planète ; là où les fêtes ne s’arrêtent jamais et où le mystère est omniprésent. Deux ans après le succés publique du premier volet, il se devait de faire une suite; une suite qui patauge un peu à cause d’un scénario que l’on croirait avoir été ecrit en trois jours. En envoyant Carrie Bradshow et sa troupe de filles à l’autre bout de la planéte pour un voyage plein de rebondissements (ou pas!), on perd le charme qui était omniprésent dans le premier, et qui est tout l’univers de la serie, l’ambiance new-yorkaise. Le scénario joue notamment sur les retrouvailles quelques années plus tard pour le spectateur de manière plutôt très légere et plus axé sur la comédie et un point pour les heroines sur leur vie. Pour le personnage que campe Sarah Jessica Parker, son destin est un peu tiré par les cheveux (son couple va mal et elle retrouve, comme par hasard, un vieux compagnon à l’autre bout du monde) tout comme l’histoire de la nounou par exemple. Pas assez de fond dans ce film qui restera un divertissement sympa, léger, ou la mode est un peu laissée de côté mais qui plaira, malgré sa longueur de 2h25, aux filles et aux fans. En bref, « Sex and the City 2″ est une suite délaissant les ingredients qui ont fait le succés de la serie (outre la relation entre les héroines et leur caractére) et nous laissant face à un film plus comique, un peu trop light et sans grande intrigue.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

.
 

Navigation


news et infos sur la star s... |
>> Twilight |
SPIRALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tous au ciné
| twilightsagaforyou
| twilight l'amour d'une saga!