Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



« Enter the Void » de Gaspar Noé

Enter the Void

3 étoiles(8.2/10)

Oscar et sa sœur Linda habitent depuis peu à Tokyo. Oscar survit de petits deals de drogue alors que Linda est stripteaseuse dans une boite de nuit. Un soir, lors d’une descente de police, Oscar est touché par une balle. Tandis qu’il agonise, son esprit, fidèle à la promesse faite à sa sœur de ne jamais l’abandonner, refuse de quitter le monde des vivants. Son esprit erre alors dans la ville et ses visions deviennent de plus en plus chaotiques et cauchemardesques. Passé, présent et futur se mélangent dans un maelstrom hallucinatoire. Attendu depuis très longtemps après le choc « Irréversible » en 2002, le nouveau film de Gaspar Noé « Enter the Void » traduit un temps « Soudain le vide » à été présenté en 2009 dans une première version au festival de Cannes. Le film a ensuite été remonté pour sortir sur nos écrans un an plus tard, en mai 2010. Malgré sa mauvaise distribution à travers la France et son interdiction, justifié, aux moins de 16 ans, le film nous entraîne dans les quartiers de Tokyo, la nuit, et nous plonge dans un monde fermé entre la drogue et le sexe; une relation ambigue entre un frère et une soeur qui restent dans le passé, dans le souvenir et qui vivent misérablement, cloîtrée, et dans l’interdit. Mais alors qu’Oscar est tué, les questions sur l’après mort se posent : que se passe t’il au moment ou l’on prend conscience que l’on va mourir, au moment du choc? et au moment ou le coeur ne bat plus ? Et encore, on ne sait pas si le personnage est réelement mort ou si il n’est pas tout simplement dechiré et que son cerveau lui joue des tours (le passage ou Oscar se drogue et que l’on assiste à un montage époustouflant de ce qu’il se passe dans son cerveau est tellement parfait qu’au bout de 5 min on se croirait dans la même situation que lui, sous l’emprise de drogue). En tout cas, pour en revenir à savoir si le héros est mort ou drogué lors de son trip, Noé laisse la liberté au spectateur de choisir et de cerner le vrai du faux de son bad trip. La première partie du film est d’autant plus interressante au niveau technique que ce n’est qu’un plan sequence et que l’on suit la soirée décisive d’Oscar à travers ses propres yeux. Et dès lors ou on lui tire dessus, la caméra se retire et prend comme rôle l’âme du défunt. Il revoit des moments marquants de sa vie, notamment l’une des scénes chocs du film (et qu’on nous passera plusieurs fois) : celle de l’accident qui a donné lieu à la mort de ses parents. Il voit également comment vivent les autres au moment de sa mort, plus particulièrement sa soeur qui tombera dans la misére, mais voit également le futur. Bref, pendant 2h40 on suit le trip completement décalé et psychédélique du personnage. Mais là ou Gaspar Noé fait fort, c’est dans sa manière de ne jamais rien relacher, d’aller jusqu’au bout, et d’en remettre des couches, toujours en nous montrant bien ce que le spectateur n’aimerait pas forcement voir (une scéne d’avortement ou des scénes de sexes qu’il nous sert et ressert une seconde fois notamment lorsque l’ame d’Oscar érre dans le « Love Hotel »). En plus d’un scénario assez fort et des images parfois dures et dérangeantes, Noé joue également sur la technique et ne fait comme aucun réalisateur (placer le generique de fin au début et ensuite celui de début (très impressionnant) afin que le « trip » se termine d’un coup au final) ou jouer sur la lumière et la couleur dans chaque scéne, à chaque fois incroyable et du jamais vu pour les yeux : un veritable spectacle, un choc visuel et sonore incroyable. C’est simple, Noé se permet tout ce que personne d’autre n’a jamais eu le courage de montrer par peur de déranger et de choquer ou parce que certaines choses auraient pu sembler être d’aucune utilité dans un contexte different (comme mettre le spectateur à la place d’un spermatozoide qui va rencontre un ovule par exemple). Noé l’a fait et à réussi. « Enter the Void » est un ovni cinématographique tellement différent et innatendu qu’il en est difficile à juger et à cerner. Tout ce que l’on peut en dire, c’est que l’on en sort pas indemne, c’est une experience et un défi avant tout qui choc, qui met mal à l’aise (d’ou les critiques très mitigées de la presse) mais qui en jete et qui retourne le cerveau.

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

Pas de Commentaires à “« Enter the Void » de Gaspar Noé”

  ( Fil RSS pour ces commentaires)

Laisser un commentaire


news et infos sur la star s... |
>> Twilight |
SPIRALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tous au ciné
| twilightsagaforyou
| twilight l'amour d'une saga!