Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



« La Rafle » de Rose Bosch

3 étoiles(7.8/10)

Joseph a onze ans. En ce matin de juin 1942, il doit aller à l’école, une étoile Jaune cousue sur sa poitrine…Ses copains juifs comme lui, leurs familles, apprennent la vie dans un Paris occupé, sur la Butte Montmartre, où ils ont trouvé refuge. Du moins le croient-ils, jusqu’à cette nuit du 16 juillet 1942, ou leur fragile bonheur bascule…Du Vélodrome d’Hiver, où 13 000 raflés sont entassés, au camp de Beaune-La-Rolande, de Vichy à la terrasse du Berghof, La Rafle suit les destins réels des victimes et des bourreaux. Le début du film nous emmene dans une ambiance de quartier qui se trouve dans Paris en periode de guerre ou tout le monde se connait, ou même si les juifs doivent porter cette étoile et s’y faire en affrontant les regards des autres, tout se passe dans le meilleur des mondes. Or, une menace regne, on dit que les juifs vont être arrêtés cette nuit de la mi-juillet mais personne ne croit en ses rumeurs. C’est alors que le film commence très fort émotionnellement lorsque la concierge crie dans la cour en pleine nuit à tout le monde pour s’enfuir car ils sont là, ils vont être emmenés. Tous les juifs vont être rassemblés au « Vél d’Hiv » pendant plusieurs jours dans des conditions de misère ou ils n’auront même pas d’eau pour boire, ou les maladies se feront de plus en plus fréquentes. Du fait que le film suive les destins d’une famille, et surtout de deux enfants assez jeunes, mais aussi de médecins etc. et grâce à la mise en scène magnifique de la part de la réalisatrice, « La Rafle » est un film de mémoire extraordinaire ou l’on pleure du début à la fin. Elle nous montre avec beaucoup de maîtrise l’horreur de la guerre et principalement de cet évenement qui a marqué la seconde Guerre mondiale et paradoxalement le courage de ces juifs qui, parfois, tentent de relativiser bien qu’il sachent ou tout cela va les mener; seuls les enfants se posent des questions. Certains qui compareront ce long-métrage à un téléfilm de France 3 peuvent avoir leurs raisons, car ce film nous prend dès le début, ou nous prends pas et l’on risque de s’ennuyer ferme. N’aimant généralement pas les films de guerres/historiques, je dois dire que j’ai succombé aux émotions du début à la fin, à en sortir completement retourné après avoir pleuré durant tout le film. A noter l’esthètique très bonne et les performances d’acteurs qui sont excellentes, notamment les enfants. Dommage, en revanche, de ne pas voir le personnage joué par Gad Elmaleh, le père de famille, plus souvent à l’ecran. En bref, « La Rafle » est pour moi une grosse claque, c’est un film magnifique sur un événement tragique. On pourrait aussi le qualifier de très pédagogique. Sortez vos mouchoirs (rien que la bande annonce donne le ton) !

Pour voir la bande annonce, cliquez ici !

Pas de Commentaires à “« La Rafle » de Rose Bosch”

  ( Fil RSS pour ces commentaires)

Laisser un commentaire


news et infos sur la star s... |
>> Twilight |
SPIRALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tous au ciné
| twilightsagaforyou
| twilight l'amour d'une saga!